DE LA SUPRÉMATIE DE L’ÉTAT

La nouvelle a mis toute la République de Genève en émoi il y a 2 semaines. Une auto-école avec pignon sur rue s’est arrogé quelques libertés avec les lois et prescriptions régissant la profession, et ce depuis... en tout cas 10 ans! Au-delà des agissements reprochés au directeur de cette auto-école et pour lesquels il devrait passer à la casserole, on est en droit de s’interroger sur l’efficacité des autorités genevoises dans ce dossier. Elles qui étaient en réalité au courant de l’affaire depuis 2006...