Dans un gant de velours

L’électrification du Genesis GV70 s’est faite en douceur. Outre son confort et son silence sur route, le SUV luxueux coréen regorge de qualités.

On ne peut pas parler de débuts foudroyants, mais presque. La marque de luxe du groupe Hyundai, Genesis, n’est commercialisée que depuis une année en Suisse, mais les statistiques des ventes de 2022 montrent à peine 100 exemplaires en plus pour Lexus, pourtant établie depuis des décennies dans nos contrées. Cet exploit est toutefois nuancé par le volume de vente, Genesis n’a placé que 329 unités vendues de janvier à octobre. Sur cette somme, c’est le SUV GV70 qui joue les premiers rôles; le colosse débarque désormais dans une version «Electrified». Notons en préambule que la motorisation électrique a été implantée sur un châssis conçu initialement pour être animé par des moteurs thermiques. S’il y a lieu de se réjouir de ce compromis, il est clair que l’Electrified doit aussi accepter la comparaison directe avec ses homologues mûs par un moteur à combustion interne. De ce point de vue, les véhicules électriques conçus sur une plateforme dédiée ont la tâche plus facile. 

Dans ce segment à succès, un autre constructeur se serait peut-être senti obligé de créer un modèle capable de se distinguer visuellement des autres, avec un produit hypermoderne, susceptible de devenir une référence. Le GV70 électrique remplit peut-être ce rôle, mais il renonce à marquer sa différence par les apparences. Ce style, que Genesis qualifie d’«élégance athlétique», est censé plaire à un groupe-cible constitué de couples citadins aux idées progressistes. Cela explique en partie l’aménagement intérieur de l’exemplaire testé, aux tons très clairs; un véhicule à vocation familiale aurait été configuré différemment. 

On se sent d’ailleurs très bien à bord du GV70 Electrified. Pour le constructeur coréen, cette blancheur intérieure constitue un attribut de liberté et un élément anti-stress plutôt efficace. 

Des arguments solides

Même si la plateforme est multi-énergie, la technologie choisie figure à l’avant-garde des véhicules électriques actuels. Selon la tendance, le GV70 Electrified adopte la haute tension, bien que la tension de service effective ne soit que de 697 volts. Voilà qui autorise des temps de recharge très courts, pour autant que l’on branche l’auto à une borne performante. Avec la puissance maximale de 350 kW (!), le temps de recharge de 10 à 80 % n’excède pas 18 minutes. 

Vous ne devrez recourir à cette extrémité uniquement pour les longs voyages car, pour les trajets du quotidien, une borne murale de 11 kW suffit largement à couvrir la plupart des besoins. Il faut tout de même sept heures pour remplir les 77,4 kWh (valeur brute) de la batterie, mais l’autonomie n’est pas un problème pour le client qui exploite toutes les possibilités de recharge. Il suffit par exemple d’organiser les achats du week-end de manière à ce que le véhicule reste branché pendant une heure à la borne de recharge gratuite que l’on trouve dans certains supermarchés. Et ceux qui se pendulent entre la maison et le travail peuvent recharger leur batterie la nuit, sur la prise domestique de leur garage. Cependant, pour les longs trajets, les limites de la batterie commencent à se ressentir, l’autonomie n’était que de 350 ou 380 km – en ayant le pied léger. Il faudra compenser avec le réseau de bornes rapides. 

Tout en douceur

L’Electrified GV70 est équipé de deux moteurs électriques, un par essieu. Malgré son poids à vide de plus de 2,3 tonnes, il est capable d’accélérer de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes. Typique d’un véhicule électrique, ce résultat doit autant au couple de 350 Nm, disponible dès l’arrêt, qu’à la puissance totale de 490 ch. Cependant, Genesis en rajoute avec une touche Boost qui permet de doper les performances pendant 10 secondes. Pour être franc, cela ne sert à rien, à part éventuellement convaincre la famille ou les amis de l’accélération des véhicules électriques. S’il faut avoir la nuque solide pour encaisser les accélérations brusques, le GV70 se distingue par sa grande onctuosité quand le conducteur n’exagère pas. Même si l’on remarque une certaine sécheresse des ressorts sur les mauvais revêtements, les amortisseurs adaptatifs veillent à garder un bon niveau de confort. Ceci d’autant plus que les occupants sont bercés dans des sièges aux contours parfaits. Tout au plus les grands gabarits se plaindront d’une position assise trop haute. 

L’espace à l’arrière n’est certes pas aussi généreux que dans une limousine de direction. Mais, compte tenu du groupe-cible visé, c’est plus que suffisant. L’Electrified est bien posé sur la route, même si la direction ne donne pas beaucoup de retours d’informations. Le freinage régénératif donne l’impression de rouler sur une moto de grosse cylindrée, quand le simple fait de couper les gaz fait rapidement chuter la vitesse à l’approche d’un virage ou d’un rond-point. Il faut savoir que, si la batterie est pleine, l’absence de récupération d’énergie ne fonctionne pas; prudence, donc.  

L’affichage tête haute bénéficie d’une «vision panoramique», qui contribue à la sécurité. Par là, il faut comprendre qu’un graphique indique où se trouvent les obstacles autour de la voiture. Le tableau de bord reproduit, à l’activation des clignotant, une image de la zone cachée dans l’angle mort. Les caméras et autres capteurs surveillent le trafic transversal, aux bifurcations et en sortant d’une place de parking. Cette armée de senseurs génèrent, parfois, un concert de bips, ce qui peut être agaçant. Il est cependant difficile de faire mieux que le GV70 en matière de sécurité, notamment avec l’airbag central qui, en cas de collision latérale, évite les chocs tête contre tête, entre le conducteur et le passager avant. 

Fiable

L’autonomie annoncée par le constructeur est réaliste, ce qui contribue à réduire le stress avant de prendre la route. Le Genesis Electrified GV70 semble avoir été bien pensé jusque dans les moindres détails. Il ravira les clients qui aiment tout savoir sur une marque, sans être cependant des connaisseurs ­avertis. Ainsi, le conducteur d’un modèle Genesis bénéficie d’un prix compétitif et d’un accompagnement comprenant la prise en charge et à la restitution du véhicule, à son domicile, lors des échéances de maintenance. Il ne lui reste donc plus qu’à prendre le volant et rouler. 

Résultats

Note de la rédaction 82/100

moteur-boîte

Bewertung: 4 von 5.

Puissante, la propulsion devient même violente en mode «Boost». La consommation est toutefois plutôt élevée.

trains roulants

Bewertung: 3.5 von 5.

Grâce à la suspension adaptative, le tarage des amortisseurs va de ferme à confortable. La direction n’est pas très communicative, mais convient au caractère de l’auto. 

Habitacle

Bewertung: 4.5 von 5.

L’habitacle regorge de détails soignés et de matériaux cossus: les inserts sont en vrai aluminium! Rien ne manque à bord, mais l’habitabilité arrière est suffisante. 

Sécurité

Bewertung: 4 von 5.

Les aides à la conduite sont nombreuses et fonctionnent de façon irréprochable, ne manque que l’ange gardien!

Budget

Bewertung: 4.5 von 5.

Genesis, marque encore toute fraîche, veut attirer des clients avec des prix attractifs et un niveau de service élevé. L’offre est très bien ajustée.

Verdict 

Certains veulent rouler à l’électricité et ne veulent pas que le monde entier le sache. Pour eux, il y a le Genesis Electrified GV70, une auto de classe supérieure, mais qui sait faire profil bas. La seule véritable critique que l’on puisse formuler concerne la batterie qui, avec ses 77,4 kWh, limite l’autonomie. A part cela, le SUV coréen aligne les qualités. Quant aux choix de couleurs, il y en a pour tous les goûts. Notre exemplaire de test le démontre bien. 

Vous trouverez le fiche technique de ce modèle et les mesures effectuées par la RA dans la version imprimée et dans le e-paper.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.