Modérément novateur

Dans les esprits, Citroën incarne la marque qui amène des idées nouvelles et peu conventionnelles. A l’inverse, ce C5 Aircross plutôt conformiste a pour but de plaire à tous.

Technique bien connue depuis longtemps, une plateforme sert de base à plusieurs marques d’un même groupe. Ceci a certes des avantages, mais cela tend aussi à rendre l’offre un peu fade, car tous les modèles se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Le groupe Stellantis n’échappe pas à cette règle. En effet, certains éléments tels que les commandes ou le système d’infodivertissement trahissent la parenté entre les modèles du conglomérat; que l’on soit derrière le volant d’une Citroën, d’une Peugeot, d’une DS Automobiles ou même d’une Opel, on trouve ses marques facilement. Toutefois, on assiste parfois à quelques écarts dans cette politiques «des clones», ou du moins c’est ce que Stellantis a voulu nous faire croire – avec plus ou moins de succès – en renouvelant le Citroën C5 Aircross. Ce modèle haut de gamme du constructeur français, un SUV hybride rechargeable, doit effectivement se faire une place dans un segment de marché très disputé, où certains concurrents sont de vrais best-sellers. Dans ce contexte, une identité forte et typiquement Citroën ne peut que l’aider à se démarquer et ainsi se tailler une part de gâteau. Cela dit, au premier contact avec la voiture, cette différence ne saute pas aux yeux; si l’on sait que l’on a affaire à une Citroën, c’est surtout grâce aux deux chevrons qui ornent la calandre, seul élément immédiatement reconnaissable. A ce propos, les jours de ce logo aux angles arrondis sont comptés, la marque ayant récemment décidé de lui redonner une allure plus proche de celle des débuts.

Adapté aux familles

Prenons place à bord. Si à l’avant, les sièges sont extrêmement confortables, à l’arrière en revanche, la banquette donne plutôt l’impression d’un strapontin. En effet, tant l’assise que le dossier sont presque totalement plats. S’ils ne semblent pas très adaptés aux formes des passagers, ils sont toutefois parfaits pour accueillir des sièges pour enfants. Cette banquette a été judicieusement divisée en trois sièges identiques mais seules les places extérieures disposent d’ancrages Isofix; mystère total sur ce manque pour la place centrale…Cependant, la possibilité de faire coulisser les sièges et de régler l’inclinaison de leur dossier est une caractéristique bienvenue. En les rabattant, on obtient une surface de chargement très pratique car quasi plane. En outre, un seul geste par siège suffit pour l’abaisser. Seul le seuil de chargement (plus de 77 cm) est trop élevé. 

Qu’en est-il du poste de conduite? Les écrans ont grandi, mais le petit sélecteur de boîte de vitesses, un peu compliqué, est resté. Dès lors, pour s’assurer que le bon rapport est engagé, il est indispensable de jeter un coup d’œil sur la dalle numérique qui sert de tableau de bord. Les informations qui y sont affichées sont claires et lisibles, Citroën ne s’étant pas perdue en fioritures. A l’intérieur, le C5 Aircross ne présente donc pas de particularités – voire de bizarreries diraient les mauvaises langues! – propres à la marque, comme par le passé. Au contraire, le SUV français brille par un pragmatisme adapté au groupe cible, c’est-à-dire les familles, ainsi qu’une réelle praticité, à l’image de sa banquette coulissante et ses matériaux faciles à entretenir.

Bloc adapté à la monture

A tout jamais associée à Citroën, la suspension hydropneumatique nous manque-t-elle? Ceux qui savent ce que c’est de rouler sur un coussin d’azote – maintenu à niveau grâce à la pression d’huile – seront inconsolables. En revanche, ceux qui n’ont pas connu les antiques DS, CX et autres – ce qui devrait être le cas de la majorité des acheteurs du C5 Aircross –, seront tout à fait satisfaits par le confort routier de ce SUV équipé d’amortisseurs à butée hydraulique progressive. La voiture, dotée à l’avant de jambes élastiques et à l’arrière d’un essieu semi-rigide, ondule sur la route et les mouvements de la carrosserie sont perceptibles. Malgré une puissance système honorable de 225 ch, le C5 Aircross se caractérise par son côté plus confortable que sportif, sans surprise. En effet, tant la propulsion que la direction ne semblent pas être conçues pour fournir une conduite le couteau entre les dents; si vous recherchez un défouloir sur roues, ce SUV familial n’est pas fait pour vous. Ce n’est cependant pas un défaut, car il permet de voyager agréablement et dans le silence tout en disposant d’une certaine réserve de puissance en cas de besoin. 

Le 1,6-litre turbo fait preuve de vigueur, même sans assistance électrique. On n’a donc jamais l’impression de le pousser dans ses retranchements en conduite rapide. De plus, ce moteur réagit plutôt bien aux mouvements de l’accélérateur grâce au coup de pouce de la machine électrique. En raison de la politique de downsizing de Stellantis, ce groupe motopropulseur représente le summum en matière de puissance et de cylindrée pour de nombreux modèles. Cela aurait de quoi faire rester sur leur faim une frange d’acheteurs, mais il faut le reconnaître, c’est une motorisation satisfaisante dans la plupart des situations. Enfin, c’est du moins le cas pour celui qui prend le C5 Aircross pour ce qu’il est, c’est-à-dire une auto conçue pour penduler en semaine et pour effectuer occasionnellement de longs trajets. D’ailleurs, ceux qui choisiront ce SUV pour partir en vacances feraient bien de cocher l’option permettant de recharger à 7,4 kWh au lieu de 3,6 kWh.

Valeur affichée et consommation réelle

Avec sa batterie de 13,2 kWh, le C5 Aircross annonce une autonomie électrique de 50 km. En pratique, cette valeur est réaliste en ville, mais à haute vitesse, ce chiffre fond de moitié. Une fois la batterie vide, la consommation d’essence se situe dans une fourchette tout à fait acceptable de 7 l /100 km. C’est donc bien davantage que la consommation mixte annoncée de 1,8 l /100 km, mais l’on sait que ces valeurs d’usine – c’est aussi le cas des autres hybrides rechargeables – ne sont guère atteignables dans la réalité. On peut toutefois tenter de s’en rapprocher à condition de se montrer très discipliné (recharger souvent!). C’est bien de le savoir avant d’acheter une telle voiture. Cela dit, grâce à son temps de charge rapide (en sélectionnant l’option précitée), le SUV français est prêt à affronter le quotidien, souvent fait de trajets non planifiés. Malgré ce bon point, ce n’est pas un avantage concurrentiel sur le marché presque saturé des SUV; il n’est pas le seul à se montrer polyvalent et il n’apporte pas grand-chose d’innovant. Malgré tout, cette nouvelle mouture du C5 Aircross reste une option crédible en tant que véhicule familial hybride plug-in, en attendant que cette motorisation disparaisse avec la fin annoncée des moteurs à combustion. On espère cependant que cela ne sera pas le cas. Ce manque de typicité est à la fois son point fort et son point faible: les fans de la marque le regretteront, mais d’un autre côté ce SUV consensuel pourra plaire à la majorité. 

Résultats

Note de la rédaction 74/100

moteur-boîte

Bewertung: 3.5 von 5.

Le 1,6-litre offre à la fois un bon silence de fonctionnement et une puissance tout à fait suffisante, même sans assistance électrique, c’est-à-dire une fois la batterie vide. Grâce à la possibilité de recharger avec un courant de 7,4 kWh, les accus sont pleins en à peine deux heures.

trains roulants

Bewertung: 3.5 von 5.

Spécialité de la maison, la suspension du C5 Aircross est une référence en matière de douceur grâce aux amortisseurs à butée hydraulique.

Habitacle

Bewertung: 3.5 von 5.

L’originalité, c’est du passé pour Citroën. L’intérieur est conservateur dans sa conception et son utilisation, mais on s’y retrouve rapidement. L’augmentation de la taille des écrans constitue un réel progrès. 

Sécurité

Bewertung: 4 von 5.

Les nombreuses aides à la conduite rassurent. Par exemple, la détection des piétons et des cyclistes est proposée sans supplément de prix.

Budget

Bewertung: 4 von 5.

Le prix de notre voiture de test était situé juste en dessous de 48 000 francs. L’Aircross offre donc une belle polyvalence à prix correct.

Verdict 

Si la DS était à l’époque, selon le philosophe Roland Barthes, descendue du ciel, le C5 Aircross, malgré son nom, est plutôt du genre terre à terre. Ses principaux avantages résident dans son habitacle modulable pratique et son prix bien positionné. En revanche, il n’est pas vraiment excitant. Citroën semble toutefois bien s’en accommoder – les clients aussi. 

Vous trouverez le fiche technique de ce modèle et les mesures effectuées par la RA dans la version imprimée et dans le e-paper.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.