Un beau bébé

Le Hyundai Santa Fe PHEV offre sept places et un grand coffre, grâce au positionnement astucieux de la batterie pour la propulsion.

En annonçant une consommation de 1,8 l/100 km pour son Santa Fe PHEV à sept places, Hyundai fait preuve d’une certaine effronterie. Mais, aussi éloignée soit-elle de la réalité, cette valeur n’en est pas moins conforme à la méthode de mesure WLTP. Faut-il pour autant snober ce modèle «plug-in»? Loin s’en faut, car le Santa Fe est une voiture réussie, comme nous l’avons déjà constaté durant l’essai de la version hybride non rechargeable (lire RA 10/2021). 

Pour animer le Santa Fe PHEV, Hyundai mise sur le bloc essence 1.6 T-GDI, qui développe 132 kW (180 ch) et 265 Nm. Celui-ci est associé à un moteur électrique de 67 kW (91 ch) et 304 Nm, qui tire son énergie d’une batterie lithium-ions de 13,8 kWh. En unissant leurs forces, ces deux propulseurs produisent une puissance de 195 kW (265 ch), un couple de 350 Nm. Cette énergie transite aux roues via une très bonne boîte automatique à 6 rapports.

Quand on sait que le poids à vide s’élève à 2,3 tonnes, on comprend vite que les 265 ch ne transformeront pas le SUV coréen en bolide. Il s’agit plutôt d’un coureur de fond polyvalent. Au démarrage, la machine électrique a largement de quoi déplacer cette masse imposante; le moteur à combustion prend ensuite rapidement le relais, tout en gardant un fonctionnement hybride. Ce quatre-cylindres, que l’on retrouve aussi sur les modèles plus petits de Hyundai, a la vie nettement plus compliquée sous le capot de ce gros SUV, peu dynamique. En revanche, les transitions entre moteur électrique et moteur thermique s’opèrent en douceur. Dommage, toutefois, que le moteur thermique intervienne régulièrement, même lorsqu’on a engagé le mode électrique «EV», surtout lorsqu’il doit monter en température. Il est tout aussi regrettable que Hyundai n’ait pas prévu une fonction bloquant la charge de la batterie, afin de garder une réserve pour rouler à l’électricité, en zone urbaine par exemple. Côté consommation, le propulseur thermique s’est contenté de 4,7 l/100 km, lorsqu’il est assisté de l’accumulateur. Une fois la batterie vide, il faut tabler sur 7,2 l/100 km, ce qui reste très modéré pour pareil gabarit. Le Santa Fe peut parcourir 55 km à l’électricité, avant de devoir recharger. 

Une hybridation peu encombrante

La bonne surprise vient de l’habitacle et, surtout, du vaste coffre. Ce dernier n’est pas entamé par la présence de la batterie du système hybride, car les cellules sont installées sous les sièges avant, afin de libérer au maximum le coffre, qui accueille une troisième rangée de sièges. Combiner tous ces éléments dans un SUV de taille moyenne tenait du défi, que Hyundai a brillamment relevé. La banquette médiane offre, pour sa part, trois places confortables, même pour trois adultes assis côte-à-côte. Le dernier rang se compose de deux sièges individuels qui demandent un peu d’escalade pour y accéder. Leur format convient plus volontiers aux enfants, qui devront plier les genoux du fait d’une assise basse. Cependant, en avançant la deuxième rangée, il est possible de trouver un compromis acceptable pour les jambes de tous les passagers. Notons aussi qu’avec sept personnes à bord, il reste encore passablement de volume pour des bagages. Et pour que les reclus du fond ne se sentent pas trop isolés, Hyundai a prévu un interphone leur permettant de communiquer avec le conducteur. En matière d’équipement, le Santa Fe réalise, dans l’exécution Vertex, quasiment un sans-faute. On relève, en outre, la présence de sièges chauffants à l’avant et au deuxième rang, ainsi que de nombreuses assistances à la conduite. Parsemée de boutons, la console centrale massive ne plaira pas à tout le monde, mais elle présente une ergonomie simple, que n’offrent pas les écrans tactiles trop riches en menus.

Proposé dès 60 400 Fr. (68 700 Fr. pour le porte-drapeau Vertex), le Santa Fe se situe au sommet de la gamme Hyundai, mais reste compétitif vis-à-vis de la concurrence, même en déboursant 1000 francs supplémentaires pour la troisième rangée. A ce propos, les SUV «plug-in» à 7 places, moins nombreux que les doigts de la main, proviennent, pour la plupart, de marques premium et coûtent bien plus chers.

Résultats

Note de la rédaction 83/100

moteur-boîte

Bewertung: 4 von 5.

Chaîne cinématique agréable, mais où le mode «hold» pour la batterie?

trains roulants

Bewertung: 4 von 5.

Le confort dispensé par le Santa Fe est à la hauteur des exigences.

Habitacle

Bewertung: 4.5 von 5.

L’espace à bord et les trois rangées de sièges propulsent le Santa Fe parmi les meilleurs de la catégorie.

Sécurité

Bewertung: 3.5 von 5.

Une armada d’aide à la conduite assiste le conducteur avec diligence. 

Budget

Bewertung: 4.5 von 5.

Le tarif de base attractif et la politique de prix simple font du Santa Fe une proposition convaincante.

Verdict 

Prix raisonnable, beaucoup de place et une propulsion hybride rechargeable abordable, le Santa Fe PHEV se pose comme une offre attirante.

Vous trouverez le fiche technique de ce modèle et les mesures effectuées par la RA dans la version imprimée et dans le e-paper.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.