Matins agités

Le break G70 de Genesis est déjà le cinquième modèle lancé en l’espace d’un an seulement par le coréen.

«It’s about time» («C’est une question de temps»). Non, il ne s’agit pas d’un titre de Phil Collins, le chanteur de Genesis, c’est Piergiorgio Cecco – le directeur de Genesis Suisse – qui scande ces mots. «We come to you» («nous venons à vous»), telle est l’autre promesse, en forme de slogan, de la marque premium de Hyundai. Chaque Genesis est livrée avec un pack avec cinq ans de services gratuits, la mise à disposition d’un véhicule de remplacement et la prise en charge du client par un assistant personnel dès qu’il franchit la porte de la concession. Tout cela doit permettre d’économiser du temps, de l’argent et, surtout, ses nerfs. «Genesis n’est pas une compétition, mais une détente», résume Piergiorgio Cecco.

Après avoir officié chez Ford, BMW, Ferrari et Maserati, l’homme connaît le sens de l’expression «service à la clientèle». Chez Genesis, il a voulu aller plus loin et il est parti d’une feuille blanche dans tous les domaines, même si les voitures ne sont pas nouvelles. Le G70 a été lancé sur le marché sud-coréen et américain en 2017. C’est pourquoi il arrive sur le marché européen et suisse sous forme d’un restylage et dans une version Shooting brake. Sous cette carrosserie se cache, en réalité, une Kia Stinger joliment habillée, avec un autre logo et une praticité accrue. L’espace gagné par rapport à la Kia Stinger et aux rares modèles concurrents n’est cependant pas énorme, surtout quand les sièges arrière sont en configuration normale. La Mercedes CLA et la VW Arteon, toutes deux en version Shooting Brake, sont comparables en matière de gabarit et de prix.

Le courage d’être différent

D’un point de vue dynamique, le G70 se positionne quelque part entre les deux. Abstraction faite des versions affûtées, il est plus sportif qu’une Arteon et plus confortable qu’une CLA. C’est en grande partie dû au moteur, car le châssis est perfectible. «Les trains roulants adoptent les réglages prévus pour les versions V6 américaines», explique le directeur de Genesis Suisse. Mais seuls des quatre cylindres – un bloc essence et un diesel, montés en position longitudinale – sont importés sur le Vieux Continent. Bien que les performances soient au rendez-vous (le diesel séduit davantage grâce à son couple), ces motorisations sont un peu en décalage avec le look audacieux du break G70. Surtout avec l’option intérieur cuir nappa! La calandre profonde, le long capot et les lignes paraboliques de sa carrosserie attisent l’envie d’avoir une cavalerie encore plus conséquente.

Mais le G70 est avant tout un ensemble cohérent de composants éprouvés du groupe, qui «fait le job», mais sans plus. De nombreuses aides à la conduite font partie des équipements de base. Avec le pack technique, par exemple, l’alarme d’angle mort donne une vision d’ensemble en temps réel sur l’écran de bord. Et le système d’infodivertissement propose une connectivité très étendue. Les interrupteurs et boutons de réglage sont nombreux à bord. «Le client doit pouvoir interagir de manière intuitive», explique Piergiorgio Cecco.

Et c’est tout à fait réussi. Le G70 se positionne en tant que grand routier à traction intégrale confortable et élégante. Mais les virages rapides sont aussi un plaisir, surtout avec la propulsion. Et si vous souhaitez disposer d’un SUV pour vos vacances, vous pouvez le réserver facilement via votre assistant. Ce genre de services ne court pas les rues, ou alors il faut mettre la main à la poche. La question est de savoir comment tout cela peut être rentable avec un prix d’entrée de gamme de 47 600 francs. Le lancement d’une nouvelle marque exige cependant des approches innovantes. Genesis devrait peut-être reprendre à son compte un autre slogan: «It’s always the same, it’s just a shame» („C’est toujours la même chose, dommage“), chanté cette fois par Phil Collins, en 1983, dans son tube «That’s all».

Vous trouverez le fiche technique de ce modèle dans la version imprimée de la RA et dans le e-paper.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.