Toujours plus valeureux

Discrètement remanié, le Dacia Duster, désormais lifté, en offre encore davantage pour un prix toujours très avantageux.

Auteur: Dave Schneider

Les stéréotypes ont la vie dure quand il s’agit de Dacia. Marque bon marché, fonds de tiroir de Renault, solide mais bas de gamme. Ces préjugés font pourtant injure à la filiale roumaine du losange. Certes, Dacia reste une marque à petit budget. Mais contrairement aux compagnies aériennes à bas coût, la marque roumaine vous offre une vraie contrepartie. Ses voitures sont toujours peu onéreuses, étonnamment même, et vous en recevez beaucoup pour votre argent. 

De nombreux clients achètent aujourd’hui une Dacia parce qu’elle offre tout ce dont ils ont besoin. En fait, ils ne veulent pas payer pour le prestige d’une marque ou des gadgets superflus. Depuis des années, les succès commerciaux de Dacia démontrent clairement que cette offre répond à une vraie demande. La filiale de Renault est devenue une marque «tendance». On achète une Dacia parce qu’on en a envie et non parce qu’on ne peut pas s’offrir autre chose.

L’icône de la marque

Aucun modèle Dacia ne le démontre mieux que le Duster. Depuis ses débuts en 2010, le SUV compact jouit d’une forte popularité et s’est vendu à près de 2 millions d’unités. Et le modèle de 2e génération vient de subir un discret toilettage de mi-carrière. Une nouvelle signature LED à l’avant et à l’arrière, une calandre légèrement modifiée, de nouveaux appuie-tête et une sellerie inédite, il n’en fallait pas plus pour que le Duster s’inscrive dans l’air du temps. Mais attention à ne pas en faire trop: «Le Duster est devenu une icône de la marque», affirme Lionel Jaillet, vice-président de Dacia. «Le défi de le moderniser, sans le dénaturer, n’en était que plus grand.»

Sans être spectaculaires, les modifications techniques sont d’un autre acabit. «Nous n’avons modifié que ce que la majorité des clients souhaitait», explique Christophe Lavauzelle, le porte-parole de la marque. Pour commencer, les phares LED équipent toute la gamme de série. Et pour la conduite hors des sentiers battus, quatre caméras judicieusement placées permettent de repérer des obstacles qui seraient autrement indétectables. Il faut dire qu’en version 4×4, le Duster se comporte quasiment comme un vrai tout terrain. De plus, la caméra de recul intègre désormais des lignes de guidage, et la commande du régulateur-limiteur de vitesse a migré sur le volant. 

Dans l’habitacle, la première chose qui saute aux yeux est la nouvelle console entre les sièges avant, dont l’accoudoir coulissant abrite un compartiment de rangement de 1,1 litre. Deux ports USB sont, en outre, disponibles à l’arrière, alors qu’ils se limitaient à l’avant auparavant. Enfin, et c’est particulièrement important à l’ère du numérique, Dacia propose un nouveau système d’infodivertissement à écran tactile de 8 pouces. La plus chère des deux variantes offre même une connectivité sans fil avec Apple CarPlay et Android Auto.

De bonnes affaires à saisir

Si le châssis n’a pas changé, la gamme de motorisations a été entièrement renouvelée. Elle comprend un trois-cylindres de 1 litre délivrant 67 kW (90 ch), un quatre-cylindres 1,3 litre décliné en versions de 96 (131) ou 110 kW (150 ch), ainsi qu’un diesel 1,5 litre crédité de 84 kW (114 ch). Autre nouveauté, la motorisation essence haut de gamme est combinée à une boîte de vitesses à double embrayage à 6 rapports (EDC). Cette configuration n’est malheureusement pas disponible avec la traction intégrale. «Nous avons pris cette décision en nous basant sur l’ensemble de nos 44 marchés», justifie David Michel, chef de produit. «Nous devons être pragmatiques dans ce domaine.» Les concessionnaires et clients suisses le regretteront, car le Duster 4×4 représentait jusqu’à présent 90% des ventes. Compte tenu du fait que des clients opteront désormais pour la boîte EDC, Dacia Suisse ne table plus que sur 65% de Duster AWD à l’avenir. 

Sur route, la version essence la plus puissante se révèle toujours aussi agréable à conduire. Les suspensions sont confortables, le comportement dynamique est agile et le véhicule surprend par son niveau sonore modéré. Le propulseur turbo essence est vif et accélère assez rapidement dans toutes les situations. La boîte à double embrayage convient bien à ce SUV compact qui est plutôt un petit tout-terrain. Ce véhicule à bas coût est une aubaine pour les acheteurs futés. Grâce à la mise à jour du modèle et aux nouvelles motorisations, le Dacia Duster est bien équipé pour les années à
venir.

Vous trouverez le fiche technique de ce modèle dans la version imprimée de la RA et dans le e-paper.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.