Un SUV vraiment sportif

Cupra complète la gamme Formentor avec un nouveau modèle haut de gamme, le VZ5. L’espagnole reprend le cinq-cylindres d’Audi Sport.

Déclinaison sportive de Seat avant de devenir une marque à part entière, Cupra avait légitimé ce statut l’année passée, en dévoilant le Formentor, un véhicule spécifique à l’enseigne. Devenu entre-temps un best-seller, le SUV existe en dix combinaisons de moteur-boîte différentes, allant de 150 à 310 ch. Seules les versions de 190 ch et plus sont importées en Suisse. Toutefois, à partir du quatrième trimestre de cette année, la gamme sera complétée par le Formentor VZ5, dont le très plaisant moteur à cinq cylindres en ligne de 2,5 litres a déjà fait les beaux jours des Audi TT RS et RS Q3. Pour respecter la distance sociale qui s’impose par rapport à la marque aux anneaux, la puissance a toutefois été bridée à 390 ch sur le SUV espagnol (contre 400 sur les TT RS et autres RS Q3). Après le VZ 2.0 TSI de 310 ch, le Formentor VZ5 est le deuxième modèle Cupra à porter l’épithète VZ, une abréviation de «veloz», ce qui signifie «rapide» en espagnol.

Fougueux cinq cylindres

D’allure sportive, le Formentor jouit d’une hauteur de pavillon limitée à 1511 mm, d’une largeur de 1839 mm et de jantes cuivrées. Sur le VZ5, les quatre sorties d’échappement superposées obliquement percent un diffuseur arrière en carbone. Voilà qui apporte une touche d’exclusivité supplémentaire à cette inédite version. A cela s’ajoute la nouvelle couleur gris taïga et un capot redessiné pour mettre davantage en évidence la calandre noire. A l’intérieur, le conducteur et le passager avant disposent de nouveaux sièges baquets à la fois accueillants et confortables. Sur le volant, deux boutons satellites servent au démarrage du moteur et à la sélection des profils de conduite. Il faut également noter que l’alerte d’angle mort se présente sous la forme d’un bandeau lumineux traversant la planche de bord d’une porte à l’autre.

Fruit d’Audi Sport, le cinq-cylindres est un vrai régal à l’usage. Grâce à un couple culminant à 480 Nm, il permet de rouler de manière décontractée en mode normal, à bas régime et donc en silence, tout en révélant un potentiel impressionnant à allure plus soutenue, dans les régimes supérieurs. De plus, en mode Cupra, il émet ce son inimitable qui trouve son origine dans l’ordre d’allumage des 5 cylindres qui composent le bloc. Entre autres. 

Répartiteur de couple et mode Drift

Déjà présent sur d’autres modèles assemblés sur la plateforme MQB, le «Torque Splitter» a été conçu pour optimiser la motricité et l’agilité du véhicule. Ainsi, le Formentor VZ5 est-il capable de répartir le couple du moteur entre les roues arrière gauche et droite en fonction de la situation et des conditions d’adhérence. Sur les 50% du couple qui sont dirigés vers le train arrière, la quasi-totalité peut être transmise à l’une ou l’autre roue via des coupleurs indépendants. Cela permet à cet essieu de jouer un rôle dans la direction de la voiture, en réduisant le sous-virage si caractéristique des véhicules à traction ou à transmission intégrale. 

Cette distribution active et entièrement variable du couple aux roues arrière est particulièrement remarquable sur les routes comportant des enchaînements de virages serrés, où le VZ5 se comporte quasiment comme une voiture de sport. Par conduite rapide, le répartiteur augmente le couple de la roue arrière extérieure, ce qui réduit considérablement la tendance au sous-virage. En conséquent, la voiture suit plus précisément l’angle de braquage et il est possible d’accélérer plus tôt en sortie de courbe. Il convient de citer aussi le mode Drift, qui est déconseillé sur route, mais qui peut procurer de belles satisfactions sur circuit. Il permet de pratiquer avec aisance le «power oversteering», c’est-à-dire un survirage contrôlé en appuyant à fond sur l’accélérateur. Cette pratique nécessite toutefois un certain entraînement, car une voiture à traction intégrale exige moins d’angle de contre-braquage qu’une pure propulsion. Largement dimensionnés et équipés d’étriers à 6 pistons, les freins Akebono ralentissent le Formentor VZ5 sans effort apparent. 

Le Formentor VZ5, dont la production sera limitée à 7000 exemplaires seulement, ne sera pas disponible avant la fin de l’année. Aucune information n’a encore filtré quant à son prix. En toute logique, il devrait être bien plus élevé que le tarif de la version haut de gamme de 310 ch, facturée au moins 50 000 francs. A noter que Cupra n’a pas encore homologué le véhicule, ce qui explique pourquoi il n’y a pas non plus d’indications sur la consommation d’essence pour le moment.

Vous trouverez le fiche technique de ce modèle dans la version imprimée et dans le e-paper.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.