L’habit ne fait pas le moine

Une société anglaise se lance dans une petite série d'un modèle fortement inspiré d'une Ferrari iconique des années 50. A part son look, tout est au top de la technologie.

La Ferrari 250 GT SWB de 1959 (Short Wheelbase ou châssis court) fait partie des sportives les plus emblématiques. Le préparateur anglais RLM a entrepris de construire une petite série de répliques qui s’en inspirent avec une carrosserie en carbone.

Un peu plus grande que l’originale afin de mieux accueillir ses occupants (désormais, les gabarits jusqu’à 2 m peuvent s’installer au volant), elle en garde les proportions, mais sa technologie est moderne. Un écran se déploie effectivement de la console centrale et intègre le GPS et Apple CarPlay notamment. Son V12 Ferrari (5,4 l, 485 ch, 568 Nm) est couplé à une boîte manuelle à 6 vitesses (0-100 km/h en un peu plus de 4,1 s selon les estimations). La fameuse grille sur laquelle se déplace le levier redonnera le sourire à la trentaine de privilégiés nostalgiques qui pourront se l’offrir.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.