Un Messi à quatre roues

«Cette nomination à l’élection de la Voiture de l’Année est le résultat du dur labeur de toute notre équipe», affirme Wayne Griffiths, le CEO de Cupra.

Ce Cupra est un régal pour les yeux tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Il séduit aussi par sa technique et les sensations qu’il procure.

Ce véhicule donne une dimension nouvelle au marché et contribue à rendre notre marque encore plus connue et plus attrayante», dixit Wayne Griffiths, le patron de Seat et de Cupra. Effectivement: au volant du Formentor, on a tout de suite cette sensation d’avoir affaire à un surdoué. La publicité met en avant le courage, la détermination, l’individualisme et le dynamisme comme valeurs intrinsèques de cette marque indépendante depuis seulement trois ans. 

Le partenariat avec le FC Barcelone est une évidence: le Formentor est la voiture officielle du club espagnol qui détient le record de victoires de la Coupe et quadruple vainqueur en Champions League. «Les deux marques lancent des tendances», ajoute Antonino Labate, directeur en charge de la stratégie. 

Petits détails d’une grande importance

Le Cupra Formentor allie conduite sportive, confort, polyvalence et look de SUV. Cependant,  Cupra préfère plutôt le qualifier de CUV (Crossover Utility Vehicle). On y est assis presque aussi bas que dans une voiture de sport, mais on peut aussi prendre de la hauteur, comme sur un trône. Les sièges baquet offrent un excellent maintien.

Le Formentor maîtrise tous les plans de jeu: de la défense avec un grand confort de suspension jusqu’à l’attaque déterminée et franche grâce à ces cinq modes de conduite. Bien évidemment, il embarque tous les systèmes d’aide à la conduite usuels, aussi faciles à trouver qu’à manipuler. L’un d’eux fonctionne à merveille: l’assistant de maintien dans la file. Il suffit d’effleurer le volant pour lui prouver que l’on ne s’est pas endormi. D’autres commandes exigent à l’inverse une poigne ferme. Si la conception des éléments essentiels de la voiture est remarquable, les détails n’ont pas pour autant été oubliés. Or, c’est justement ces petites choses, parfois triviales, qui égayent le quotidien. Elles le rendent plus doux, plus coloré, en un mot plus excitant!

Mais revenons à notre Formentor avec déjà un premier constat: on ne s’ennuie jamais à son volant. Le bel ibère aux gènes de gagnant (Cupra est l’amalgame de Cup Racer) aime avant tout séduire et c’est vrai qu’il y parvient en faisant briller ses meilleurs atouts, au point que l’on prend du plaisir à le regarder. Voulez-vous des exemples concrets? Ces multiples touches cuivrées, sur le volant, dans le cockpit, sur les sièges, les jantes et même les étriers de freins Brembo, donnent une touche d’extravagance. On apprécie encore l’éclairage d’ambiance, bien mis en évidence, le long des vitres et du pare-brise. Cela nous a fait penser aux mots de Goethe: «Si tu veux te réjouir de l’ensemble, recherche l’ensemble dans les petits détails».  

Parmi les détails qui séduisent, citons la signature lumineuse, étendue sur toute la largeur de la poupe, la projection du logo à l’ouverture des portières ou les six variantes d’affichage du cockpit numérique. Ces six options d’affichage sur l’écran de 10 pouces sont attractives, avec chacune son charme particulier et pour les sélectionner, un peu d’intuition suffit.  

Un cinq-cylindres en fin d’année

En Suisse, le Cupra Formentor est commercialisé uniquement en version à quatre roues motrices. Commençons avec la motorisation haut de gamme, le quatre-cylindres de 2 l développant 310 ch et 400 Nm, associé à la boîte DSG à 7 rapports; ensuite, vient la version hybride avec une puissance de 245 ch. La version Plug-in-Hybrid combine un 1,4 l essence suralimenté de 150 ch à un moteur électrique de 100 kW et un accu de 13 kWh. 

En théorie, il est possible d’effectuer une cinquantaine de kilomètres en 100% électrique. Le 2.0 TSI de 190 ch à traction intégrale ne devrait pas tarder non plus. Que nous réserve l’avenir de Cupra? Eh bien, la marque surfe, elle aussi, sur la vague de l’électrification et annonce pour le second semestre l’arrivée de son el-Born, sa première incursion dans le monde du tout-électrique. 

Le quatrième trimestre de 2021 verra aussi l’arrivée d’une version propulsée par un cinq-cylindres en édition limitée à 7000 exemplaires pour le monde entier. La Suisse est actuellement le quatrième plus grand marché de Cupra, ce qui nous permet d’espérer une grosse part de ce bien beau gâteau.

Les principales caractéristiques en un coup d’œil
Motorisations
Essence: 1.5 TSI (150 ch). 2.0 TSI (190 ch). 2.0 TSI (310 ch). – Diesel: 2.0 TDI (150 ch). – Plug-in-Hybrid: 1.4 TSI (245 ch) – Prix (pour les modèles destinés à la Suisse) Cupra Formentor (2.0 TSI, 310 ch) à partir de 50 000 francs; Plug-in-Hybrid: 1.4 TSI (245 ch) à partir de 48 500 francs.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.