Silence divin en talons aiguille

Le DS 3 Crossback n’est pas un simple modèle électrique d’entrée de gamme, il s’adresse à une clientèle en quête de confort.

Attention, le DS 3 Crossback n’apprécie pas vraiment le mauvais temps. Son caractère sur la route dépendra de votre style au volant.

C’est précisément parce que l’autonomie réelle d’une voiture électrique dépend de divers facteurs tels que la vitesse, le style de conduite, la récupération d’énergie, les conditions atmosphériques et la distance parcourue, qu’il est important d’annoncer des données réalistes. Or, depuis le temps, les conducteurs se sont habitués aux beaux discours des constructeurs qui sortent des chiffres glorieusement optimisés. Chez DS, on ne cherche pas à cacher que l’autonomie varie en fonction de ces facteurs. Il existe même, sur le site web du constructeur, un calculateur d’autonomie indiquant aux clients jusqu’où ils peuvent aller sans recharger la batterie, en fonction de leur style de conduite, de leur vitesse et de la température extérieure. Par exemple, si vous entrez une vitesse de 130 km/h, une température ambiante de 0 °C et une conduite dynamique, vous obtenez une autonomie de 128 km. C’est très loin des 320 km spécifiés par l’usine (cycle WLTP). Mais si vous modifiez les critères en entrant 80 km/h, 25 degrés et une conduite économique, l’autonomie passe alors à 314 km. Ce qui serait formidable, c’est de disposer de ces paramètres dans la voiture elle-même, afin qu’elle en tienne compte et ne fournisse que des informations réalistes. La publicité ne vous fera pas avancer sur la route, la frustration et la méfiance du conducteur risquent de se propager par effet de domino à tout le reste de la voiture, voire jusqu’à la marque elle-même. Selon nos relevés, il est possible de parcourir en DS 3 Crossback E-Tense  plus de 180 km l’hiver, ou jusqu’à 280 km en plein été. L’autonomie à vitesse autoroutière s’atteste plutôt autour de 160 km. Il faut compter avec une consommation de 28,3 kWh/100 km, sur la moyenne de notre essai, et 20,3 kWh/100 km sur notre parcours standardisé. 

Quand le paraître passe avant l’être

Les raisons pour lesquelles le DS 3 Crossback E-Tense est relativement gourmand en énergie sont en partie évidentes. Les roues de 18 pouces du modèle testé et sa haute silhouette sont certes agréables à l’œil, mais pas très aérodynamiques. Selon cette logique du «paraître», l’absence d’indicateur de charge en pourcents de la batterie n’est pas vraiment surprenant. Il y a bien une barrette indiquant 100 et 0% à ses extrémités, mais pas de valeur absolue entre les deux. On comprend mieux pourquoi les câbles de recharge ne sont pas dissimulés dans un double plancher du coffre: les accessoires dont on a souvent besoin doivent être rapidement accessibles…

Puisqu’on parle du coffre, celui du petit SUV électrique dispose d’une capacité modulable entre 350 et 1 050 litres, pas un de plus. Le DS 3 Crossback est censé accepter une puissance de recharge de 100 kilowatts en courant continu quand la batterie de 50 kWh est faiblement chargée (0 – 50%), mais ce n’est pas toujours le cas en réalité. Une recharge de 20 à 80% prend environ 30 minutes sur une borne rapide, comme on en trouve de plus en plus sur les aires de service des autoroutes. Ainsi, le tableau de bord annonce à nouveau une autonomie de 250 km. Mais le temps de recharge est d’environ 4 heures si vous disposez d’une borne rapide de 11 ou 22 kW, ou alors d’une journée entière sur une prise de courant ordinaire. Cela signifie que les clients du DS 3 Crossback doivent se procurer un bon système de recharge avant d’investir plus de 45 000 francs dans l’achat de ce véhicule. Heureusement, comme le fait la concurrence, les bornes de recharge disponibles à proximité sont répertoriées en tant que POI (points of interest) dans le système de navigation du véhicule.  

Gravure de mode

Le DS 3 Crossback veut se démarquer par son look original. Il en résulte une personnalité forte qui allie confort et style valorisant. C’est un véhicule chic, destiné aux individualistes et aux esthètes. Il s’affirme par sa haute calandre et arbore de jolies poignées de porte chromées, qui s’escamotent automatiquement pour ne pas venir troubler la fluidité de la silhouette. Diverses combinaisons de couleurs de carrosserie et de toit – ainsi qu’un choix de jantes – permettent de le personnaliser. La haute de ligne de ceinture, le fameux aileron de requin et la forme particulière des vitres latérales arrière conduisent à une visibilité précaire. De série, le DS 3 Crossback est équipé de jantes alliage de 17 pouces. Ce soin du détail est annonciateur du plaisir de conduite provoqué par cette auto électrique.

L’emblème en forme de diamant est omniprésent dans l’habitacle accueillant du DS 3 Crossback. On le retrouve sur les interrupteurs à effleurement ou les buses d’aération intégrées aux contre-portes. Le combiné d’instrumentation numérique autorise cinq variantes de personnalisation. L’affichage tête haute optionnel sur un écran rétractable en plastique (600 fr.) est parfaitement positionné dans le champ de vision et fournit ni trop ni trop peu d’informations. Si les places avant sont très confortables, l’espace est, en revanche, assez compté à l’arrière. Cela dit, le DS 3 Crossback E-Tense est une oasis de calme.

Une conduite qui rime avec ludique

Toutes les aides à la conduite disponibles chez PSA sont bien sûr proposées, de série ou en option. L’alerte de franchissement de ligne réagit toutefois un peu tardivement. L’écran central de 10 pouces permet d’afficher la navigation TomTom optionnelle, ou alors le contenu de votre smartphone. Grâce à l’application MyDS, la recharge de la batterie peut être programmée pour bénéficier de tarifs avantageux. Il est également possible de climatiser l’habitacle à distance, pendant que la batterie est en cours de recharge. Cela permet de gagner quelques kilomètres d’autonomie si le besoin s’en fait sentir. 

Ce véhicule de 4,12 m de long, 1,79 m de large et 1,53 m de haut (empattement de 2,56 m) est solidement posé sur la route avec ses 1500 kilos. Les 300 kilos supplémentaires liés au poids de la batterie donnent une meilleure perception de la valeur ajoutée et de la sécurité. La direction pourrait toutefois être plus précise, notamment en mode Eco, où elle donne une impression de légèreté à basse vitesse. Un certain roulis est en outre perceptible en conduite rapide, mais cela ne pose pas de problème dans ce qui fait le quotidien d’un véhicule électrique. 90% des conducteurs passeront en effet 90% de leur temps de roulage en mode Eco. Ne serait-ce que pour optimiser l’autonomie. 

La réactivité dépend dans une large mesure du mode de conduite choisi. Au mode Eco s’ajoutent les modes Normal et Sport. La puissance de 136 ch et le couple maximal de 260 Nm ne sont disponibles que lorsque ce dernier est activé. Les valeurs respectives sont limitées à 109 ch et 220 Nm en mode Normal et 81 ch/180 Nm en Eco. Pour accélérer de 0 à 100 km/h, il faut 9 secondes dans le meilleur des cas, pour une vitesse de pointe plafonnant à 150 km/h. Le plus énergique des deux modes de récupération (B comme Brake, 1,3 m/s²) permet de conduire en mode à une seule pédale, ce qui est très agréable, voire amusant, en ville et en montagne. Un aspect qui n’est pas à négliger, car les côtés ludiques sont un versant important pour les voitures électriques. Il suffit de penser à Tesla: son dernier système d’infodivertissement intègre une puissance de calcul de 10 téraflops, ce qui équivaut pratiquement à celle d’une Playstation 5.

RÉSULTATS

Note de la rédaction 69/100

moteur-boîte

Bewertung: 3.5 von 5.

Les 100 kW du moteur électrique, commun avec la Peugeot e-208 et l’Opel Corsa-e, n’ont d’étourdissants. Le DS 3 Crossback ne connaît au moins pas trop de problèmes de motricité. Heureusement, car il n’y a pas de transmission intégrale au programme.

Trains roulants

Bewertung: 3.5 von 5.

Le petit SUV filtre très bien les chaussées dégradées et les plaques d’égouts mal alignées. Le roulis est perceptible dans les virages, mais ce n’est pas gênant lors d’une utilisation urbaine élargie.

Habitacle

Bewertung: 4 von 5.

Incontestablement l’un des points forts de ce véhicule. Le niveau de confort – et même de luxe – est bien réel, en particulier à l’avant. Mais la «normalité» reprend ses droits à l’arrière. 

Sécurité

Bewertung: 3.5 von 5.

L’aide au freinage d’urgence, le maintien dans la voie de circulation et la reconnaissance des panneaux de signalisation sont de série. Tous les critères des 5 étoiles Euro NCAP sont respectés.

Budget

Bewertung: 3 von 5.

L’originalité et le confort ont leur prix: 45 790 Fr, tel est le ticket d’entrée du DS 3 Crossback E-Tense. Une somme d’autant plus coquette que les phares LED matriciels et la navigation sont en option.

Verdict 

Si vous recherchez un petit SUV électrique élégant et confortable, le DS 3 Crossback E-Tense est fait pour vous. Il vous invite à conduire de manière apaisée, mais des défauts liés à l’autonomie péjorent le bilan.

Vous trouverez la fiche technique de ce modèle et les mesures effectuées par la RA dans la version imprimée du journal.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.