25 ans de la Porsche Boxster: les balbutiements

La Porsche Boxster souffle sa 25 bougie en 2021. Nous nous replongeons dans la prestigieuse lignée qui a précédé la découvrable de Zuffenhausen.

Chaque Porsche doit être une voiture de course. C’est sur cette maxime qu’a été conçue dès 1954 la fameuse 550 Spyder. Boxant dans la catégorie des poids plumes, la barquette arrête l’aiguille de la balance sur 590 kg lors de la pesée. Cet exploit est dû à sa carrosserie légère en alu reposant sur un châssis tubulaire en acier. Un large ouvrant à l’arrière permet un accès facilité à l’essieu arrière, la boîte de vitesses et le moteur central – le légendaire groupe motopropulseur Carrera. Les 110 ch qu’il développe sont le résultat d’une technologie de pointe: quatre arbres à cames en tête avec distribution par arbres de renvoi, un double allumage, un vilebrequin à quatre paliers ainsi qu’un système de lubrification par carter sec d’une capacité de huit litres. La puissance est transmise aux demi-arbres de l’essieu oscillant via une boîte à quatre rapports et un différentiel à glissement limité. La 550 Sypder est nantie d’une suspension indépendante à bras longitudinaux aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, aidée dans sa tâche par des barres de torsion. Tant les pilotes de l’équipe Porsche que les privés ayant engagé cette barquette en compétition connurent un franc succès. L’exemplaire qui trône actuellement au musée de la marque débarquait aux Etats-Unis en 1956, où il a disputé de nombreuses courses. Aujourd’hui, il se «contente» de faire tourner les têtes de tous les passionnés lors de rassemblements de véhicules historiques.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.