Le gymkhana se diversifie; désormais, il vole!

Ken Block laisse son baquet à Travis Pastrana le temps d'un Gymkhana complètement déjanté.

Cela faisait bien longtemps que les internautes n’avaient plus eu le plaisir d’admirer une Subaru déraper dans l’une des célèbres vidéos «Gymkhana» de Ken Block. Effectivement, il faut remonter aux deux premières vidéos publiées par le pilote et homme d’affaires américain pour s’enthousiamer d’une production japonaise (en l’occurrence une WRX STI, puis une Impreza WRX STI); Depuis 2008, Ken Block, aujourd’hui âgé de 53 ans, réalise ses montages au volant de Ford.

Gymkhana XI
Si la 10e vidéo du pilote (simplement désignée Gymkhana 10), sortie il y a un an et visionnée à plus de 31 millions de reprises (!) sur YouTube, se démarque  par sa diversité de lieux de tournage, le tout dernier épisode se distingue, quant à lui, par l’apparition d’un nouveau visage, Travis Pastrana remplaçant Ken Block dans le baquet de la voiture.

Une nouvelle tête
Réputé pour ses cascades ébourrifantes, Travis Pastrana s’était fait connaître en 2006 en devenant le premier homme à réussir un double saut périlleux arrière en moto. Pilote ultra-complet, il surclassait le même jour, mais sur quatre roues cette fois-ci, le légendaire pilote de rallye Colin McRae. Pilote officiel Dodge en NASCAR, il a également piloté de nombreuses Subaru. C’est d’ailleurs au volant de l’une des productions nippones qu’il établissait en 2009 le record du monde de saut en longueur (82 m). Et ce n’est pas là son seul exploit; dans la série télévisée «Nitro Circus», l’Américain réalisait des cascades complètement dingues. Des scènes généralement tournées à Pastranaland, une propriété privée de 65 hectares munie d’un grand complexe d’entraînement conçu tout spécialement pour les sports extrêmes et les cascadeurs. Pourquoi vous raconte-t-on tout cela? Eh bien parce qu’il vaut mieux le savoir pour regarder la dernière vidéo Gymkhana (visionnable ci-dessus). Dans sa ville natale d’Annapolis, dans le Maryland, Pastrana saute au-dessus d’une rivière avant de drifter aux côtés de la nouvelle Subaru BRZ.

Un subaru largement préparée
Customisée de fond en comble, la Subaru STI de Travis Pastrana profite d’un becquet arrière actif permettant de stabiliser l’auto en vol. En outre, certains panneaux de carrosserie ont été optimisés en soufflerie – une première pour une voiture de Gymkhana – afin de garantir, là aussi, une stabilité lors des vols, mais aussi de générer un appui maximal lors des séquences. Sous le capot, le 4-cylindres boxer de 2,3 l profite de nombreuses optimisations afin de développer jusqu’à 862 ch. Une puissance suffisante pour concurrencer l’avion  Red Bull Air Racer – Pastrana fait partie du programme des sports extrêmes chez Red Bull. Ensuite, l’épisode se poursuit sur des routes de campagne où la STI roule à près de 250 km/h!

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.