«Toutes les études partent de l’idée que leur existence sauvera le monde»

RENCONTRE Porsche ouvre son garage le plus secret et montre les propositions de design les plus folles. Michael Mauer, designer en chef chez Porsche, raconte comment ces projets ont vu le jour.

Alors que d’autres designers en chef aiment se présenter comme des superstars, porter des baskets colorées, des pantalons trop serrés et trop courts ou des montres imposantes, Michael Mauer semble plutôt réservé. Cet homme de 58 ans, qui a étudié le design automobile à Pforzheim, en Allemagne, et travaillé pour Mercedes-Benz et Saab avant de rejoindre Porsche en 2004, est très éloquent. Toutefois, on le sent davantage porté sur la nuance. 

Au travail aussi, on prête à Michael Mauer un incroyable sens du détail. Mauer porte un pull gris uni et il rit souvent durant l’entretien. Il adore parler des voitures et il peut raconter des histoires merveilleuses sur le rugissement des moteurs, les changements de vitesse manuels et les routes de montagne. 

Bien sûr, il est dévoué corps et âme à Porsche et ne trahira jamais aucun secret, mais il en sait aussi beaucoup sur l’histoire de l’automobile. «Nous, les designers, nous traversons la vie avec les yeux ouverts», dit-il. Le designer en chef de Porsche (entre 2015 et avril 2020, il était également chef de la division design de Volkswagen) utilise toujours le «nous». Il se considère comme un élément faisant partie d’une équipe exceptionnelle.

Revue automobile: Comment décririez-vous le processus se cachant derrière des projets comme ceux que vous nous montrez aujourd’hui? Arrivez-vous au bureau le lundi matin en vous disant «on va construire une successeure à la 917»?
Michael Mauer: En théorie, cela pourrait se passer comme ça. Nous avons deux petites équipes qui planchent sur ces questions d’avenir et effectuons chaque mois des réunions d’échange créatif, où chacun du département du design peut s’impliquer et proposer une idée. Dans le cas de l’étude 904, tout a commencé lorsque quelqu’un a vu la Volkswagen XL1 sur l’autoroute et a demandé: «Pourrait-on la transformer en Porsche?» On demande à tout le monde d’apporter de nouvelles idées. C’était également le cas avec la 917. Quelqu’un a dit: «C’est une icône tellement importante pour Porsche, ne devrions-nous pas en faire une nouvelle version?» 

Lorsque le designer en chef de Porsche parle des projets, on remarque que l’émotion fait partie de l’histoire, il y a un lien qui se crée. «Le développement des voitures est un processus si complexe qu’en tant que designer, vous ne pouvez pas réaliser vos idées entièrement dans le cadre de ces études. Mais, en tant que designer, vous devez vous assurer que l’idée de base est conservée tout au long du processus.» 

Michael Mauer adore parler des méthodes de travail de son équipe. «Si vous voulez qu’une marque reste fraîche, si vous voulez avoir des réponses aux questions d’avenir, alors vous devez porter vos réflexions vers un futur lointain, et être capable de développer des concepts sans la pression d’une production en série imminente, sans avoir à répondre à toutes les exigences techniques. Lorsque vous revenez d’après-demain à demain, vous bénéficiez d’une plus grande sécurité et d’une meilleure orientation. Les véhicules que nous montrons ici avaient tous un point de départ très différent. Mais, nous ne devions jamais penser à une descendante à tel ou tel modèle ou même à un élargissement de la gamme.» 

En clair: penser beaucoup plus loin que nécessaire et revenir ensuite à la réalité. Michael Mauer illustre ses propos avec l’exemple de la Porsche Vision Turismo (p. 15), où l’idée était de concevoir une supercar à quatre places. «Cependant, à l’époque, en 2016, on savait que cela n’était pas possible avec la technologie existante. Mais, lorsque la Taycan a été envisagée, ce projet a servi de plan directeur. Il arrive que nous ne reprenions que certains détails – et ceux-ci influencent ensuite la production en série future.» Il ajoute encore: «Je suis sûr qu’il y aura un jour une autre supercar Porsche. Attention, je dis bien ‹un jour›. Tout dépendra de la technologie.»

Mais, lorsque vous concevez l’héritière d’une 917 ou d’une 904, vous vous attaquez à des légendes. Comment les respecter tout en les faisant évoluer?
En tant que designers chez Porsche, nous sommes extrêmement reconnaissants d’avoir des véhicules aussi importants, des icônes. Il est tout à fait naturel que nous pensions à ces modèles phares lorsque nous imaginons une nouvelle supercar. Une 917 ou une 904 sont des véhicules tellement importants qu’il faut se demander si cela vaut la peine de les repenser. On souhaite, bien sûr, faire une référence claire à ces véhicules, mais on ne veut pas simplement se contenter d’une réplique. Il faut une certaine irrévérence envers ces modèles et ne pas trembler au moment d’aborder de telles questions.

Dévoilerez-vous un jour tous les essais et projets relatifs à la 911?
Nous ne montrons jamais tout. Nous ne pensons déjà plus à la prochaine génération de 911, nous sommes depuis longtemps concentrés sur celle d’encore après. Ou plutôt: à celle d’après-après-demain, afin de pouvoir revenir en arrière par la suite.

A quel point tenez-vous à ce que Porsche continue de produire des petites voitures de sport destinées aux puristes?
Enormément! Toutes les études partent de l’idée que leur existence sauvera le monde. Il est parfois difficile d’accepter qu’un projet soit refusé pour de nombreuses raisons;  je pense qu’une grande partie de mon salaire est une compensation morale pour les souffrances vécues! Mais, j’appartiens à une génération qui aime conduire des voitures. J’aime conduire sans aide, je veux jouer le rôle décisif en tant que conducteur. Et c’est pourquoi j’ai un lien avec ces projets «back-to-the-roots» tels que la 904 Living Legend. Qui, d’ailleurs, ne devait au départ pas être une 904, mais qui est si proche de ce modèle par ses dimensions, que nous en avons vu la parenté à un moment donné.

Michael Mauer aime également discuter de la Vision «Renndienst»: «Parfois, il n’est plus possible de comprendre d’où est venue l’inspiration. On peut, certes, faire une Porsche à partir de presque tout. Toutefois, la question est de savoir si nous pouvons également en faire un argument commercial.»

«Aujourd’hui, nous avons décidé de franchir le pas et présentons au public des projets qui n’étaient destinés qu’à des discussions internes. D’ailleurs, tous ces véhicules ne sont jamais passés par les fameuses car clinics – mais il est arrivé que nous ayons montré à certains bons clients un ou deux de nos essais.» Michael Mauer rit à nouveau: il ne fait aucun doute qu’il pense ici à la «supercar pour puristes».

Pendant près de cinq ans, Michael Mauer a également été responsable général du design pour le groupe Volkswagen. Klaus Bischoff a repris cette fonction le 1er avril. Comment Michael Mauer a-t-il réagit à ce changement? «Porsche est l’une des marques automobiles les plus prospères au monde et a de grands projets pour l’avenir. Et le design jouera un rôle très décisif à cet égard: je suis donc heureux de pouvoir à nouveau me consacrer à 100% à Porsche à l’avenir», dit-il tout simplement, sans avoir l’impression d’avoir subi une relégation. Ferry Porsche, le légendaire patron de Porsche, a dit un jour: «La dernière voiture sera une voiture de sport.» Michael Mauer voit les choses un peu différemment: «La dernière automobile que l’on conduira avec un volant sera une Porsche.» 

Il n’est donc pas surprenant que «Porsche Unseen» ne montre pas de projets de conduite autonome, mais plutôt le plaisir de conduire sous son plus beau jour. Une dernière anecdote de Michael Mauer s’inscrit également dans cette vision. Voici ce qu’il raconte: «Cet hiver, je suis allé de Saint-Moritz à Stuttgart, à cinq heures du matin, par moins 20 degrés, sous la neige. J’ai désactivé tous les systèmes de contrôle, j’ai passé le col du Julier, puis je suis descendu jusqu’à Bivio, et je me suis dit: combien de fois cela arrive-t-il dans une vie? Les montagnes enneigées, le ciel étoilé, pas de circulation. Alors j’ai refait la route, même plusieurs fois.»

Michael Mauer, merci pour toutes vos explications. Toutes ces études jusqu’ici inédites seront-elles bientôt rendues publiques?
Une exposition sur le centre de Weissach est prévue en 2021, vers le milieu de l’année au musée Porsche de Stuttgart. Mais, nous ne savons évidemment pas encore si ce projet sera réalisable, en ces temps difficiles.

Michael Mauer, patron du design Porsche

Michael Mauer est né le 28 juillet 1962 à Rotenberg, en Allemagne. De 1982 à 1985, il a étudié la conception automobile à l’Université des sciences appliquées de Pforzheim. A partir de 1995, il a été responsable de la conception de la SLK, de la SL et de la Classe A chez Mercedes-Benz. Il s’est rendu au Japon pour la société de Stuttgart en 1998 et a été nommé concepteur en chef de Smart en 1999. Et en 2000, il est parti chez Saab. Depuis 2004, Michael Mauer est à la tête du département design de Porsche, où il a été ­responsable, entre autres, de la Panamera et de la 918. Il ne dit rien de sa vie privée. «C’est un privilège que je puisse conduire n’importe quelle Porsche à tout moment», dit-il tout simplement. 

Le livre!

Stefan Bogner, photographe automobile basé à Munich, fait partie des meilleurs de sa discipline; son magazine «Curves» mérite largement le détour. De son côté, Jan Karl Baedeker est rédacteur en chef de Classicdriver.com, auteur de nombreux livres, principalement sur la conception des voitures, et certainement l’un des journalistes les mieux informés dans le domaine automobile. Tous deux ont rédigé le livre «Porsche Unseen», publié aux éditions pour Delius-Klasing. L’ouvrage est présenté pile aujourd’hui au public, mais nous sommes certains que ce duo de passionnés a fait un immense travail de qualité, tant visuellement que dans les textes. Les amoureux de la marque vont être conquis, c’est une évidence. Ce livre magnifique est disponible à votre convenance en librairie et sur Internet.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.