La confiance, c’est bien, le contrôle, c’est mieux

CONTRÔLE Pour les profanes, l’aide de professionnels permet d’économiser beaucoup d’argent, en plus de s’éviter bien des ennuis.

Sur le banc d’essai d’amortisseurs, un bruit se fait entendre à l’avant gauche. Le diagnostic? Un ressort cassé. «C’est très fréquent», dit Vassillios Zarampoukas. Etonnant, à vrai dire. Car un ressort cassé, dans le cas d’une Citroën C4, millésime 2014, avec 120 000 km au compteur, c’est assez prématuré. Zarampoukas est expert au Centre Technique du TCS à Volketswil (Zurich), l’un des 22 centres du genre en Suisse. 

«Vassi», comme le surnomment ses collègues pour ne pas s’écorcher la langue, passe au peigne fin la C4 d’occasion. Il éclaire le disque de frein avec une petite lampe de poche. «Il y a un peu de rouille, mais c’est encore acceptable.» La corrosion de surface n’est pas un problème. Par contre, dans le cas de la rouille qui a déjà attaqué le métal, le volant vibre lorsque l’on freine et la puissance de freinage diminue considérablement.

Sur les voitures actuelles, c’est-à-dire «numériques» et «électrifiées» (et pas seulement au niveau de la propulsion), les défauts potentiels sont toujours plus compliqués à discerner. A fortiori, lorsque l’acheteur ne s’y connaît pas beaucoup. Effectivement, aucun profane ne serait capable de découvrir qu’un flexible a été mordillé par un rongeur ou encore que les vis de fixation du capot moteur ont été – pour quelque raison que ce soit – dévissées un jour par quelqu’un. Tout cela, Zarampoukas le voit, lui! De plus, un œil bien entraîné comme le sien est capable de détecter une fissure à peine visible sur l’aile, ou encore une tôle de protection desserrée comme c’est le cas sur la C4. C’est de là que provenait le bruit au banc d’essai.

Si tous ces défauts rélévés ne sont pas réellement graves, certains, en revanche, peuvent coûter très cher. Des exemples? Une courroie en fin de vie, un frein voilé ou encore une fuite d’huile entre le moteur et la boîte de vitesses. «Jadis, le problème numéro un était souvent la corrosion; aujourd’hui, ce sont plutôt les fuites de liquides qui ont la cote», explique Zarampoukas.

Il y a une multitude de bruits différents 
Selon Zarampoukas, c’est surtout avant l’achat d’une voiture d’occasion ou bien pour faire contrôler l’auto avant un long voyage ou juste avant l’arrivée à expiration de la garantie que les clients viennent. «Notre indépendance et le fait que nous proposions également des examens préalables au contrôle technique sont nos deux grands avantages.»

Le mécanicien constate que ses clients font aujourd’hui moins confiance qu’autrefois aux différentes parties impliquées dans le commerce de véhicules. Aussi, avant que Vassillios Zarampoukas et ses collègues se mettent au travail, un entretien a lieu avant chaque expertise du véhicule. «Nous cherchons à connaître les souhaits exacts du client, s’il a des soupçons particuliers autour de certaines pièces de son véhicule. Mais, bien souvent, certains clients trouvent bizarres des bruits qui sont tout à fait normaux et ne sont pas le signe d’un défaut», raconte Zarampoukas. Qui continue: «Enfin, il y a aussi ceux qui viennent et nous disent que leur voiture fait des bruits bizarres à 190 km/h!»

Chaque test commence par un tour d’essai: «Un essai de 30 minutes combinant conduite sur  autoroute et route de campagne est idéal. Cela permet notamment d’évaluer les systèmes d’assistance, la climatisation, les bruits aérodynamiques, le comportement lors du freinage, les sources de bruit, la stabilité directionnelle. Lors du trajet, l’examinateur est aux aguets de la moindre anomalie. La moindre divergence vis-à-vis de la norme fait s’allumer en lui un voyant de contrôle rouge»,   développe le contrôleur. Des hommes comme Zarampoukas sont des appareils de contrôle en chair et en os. «Ce que nous faisons ici, c’est essentiellement un contrôle visuel», explique Zarampoukas. Naturellement, l’ouïe et le toucher sont, eux aussi, de la partie. Joignant le geste à la parole, le mécanicien effleure la carrosserie du bout des doigts. «Bien évidemment, nous démontons aussi les couvercles pour vérifier ce qu’il y a derrière. Mais le démontage ne va pas plus loin. «Nous ne pouvons pas démonter toute la voiture », explique, en substance, notre guide.

L’usure du volant, un bon indice
De retour au banc d’essai, le mécanicien procède tout d’abord à une mesure des gaz d’échappement, même si cela n’est plus toujours la norme. Tout en continuant ses explications: «Il est important que nous puissions, le cas échéant, signaler au client des réparations ou services imminents, lesquels peuvent parfois se révéler onéreuses. Ainsi, nous leur demandons, par exemple, s’ils ont des doutes quant au kilométrage affiché au compteur.» A ce propos, un pédalier avec de fortes traces d’usure ou un volant en très mauvais état est un bon indice pour évaluer le kilométrage d’une auto. Un examen approfondi est-il justifié? Sur ce genre de fraude, il n’est pas rare que les papiers ne soient pas complets. Les pneus sont, eux aussi, un bon indice quant à l’état de la voiture. Par exemple, lorsqu’ils sont usés unilatéralement, cela peut, par exemple, signifier que les roulements sont défectueux, qu’une suspension est à remplacer ou encore qu’un amortisseur est en bout de vie.

 Lorsqu’un habitacle dégage une forte odeur nauséabonde de moisi, cela peut-être un signe que la carrosserie n’est pas étanche et donc envahie par l’humidité. La «checklist» du TCS comporte une centaine de points de contrôle qui concernent tant le le châssis que la direction, les roues, la suspension, la direction, le moteur, la transmission, les freins, l’équipement, le réseau électrique ou encore l’éclairage. En plus de son expérience personnelle, l’expert a, entre autres, à sa disposition: un banc d’essai pour les amortisseurs et les freins, un testeur de géométrie, un manomètre, un réfractomètre, un testeur de batterie ou un appareil de réglage des phares. Si possible, l’expert consulte également les codes d’erreur des boîtiers électroniques, car ceux-ci donnent tout un tas de précieuses informations quant à l’état général de l’auto, et ce grâce à tous les capteurs montés d’origine par le constructeur.

L’incontournable carnet de service
Même si le mécanicien explique avoir travaillé sur tous les segments, il avoue tout de même que les autos qui lui passent entre les mains sont généralement des modèles haut de gamme, des voitures qui sont toujours plus électrifiées. Il explique cependant «ne pas avoir le droit de toucher tout ce qui a trait à la batterie et au système haute tension. Mais cela risque de changer au fur et à mesure qu’il y aura toujours plus de voitures électriques sur les routes. D’autant plus que le moteur électrique a beaucoup moins de pièces sujettes à l’usure que son homologue à combustion. Mais, tous les éléments communs entre une voiture thermique et une voiture hybride ou 100% électrique, nous les contrôlons.»

À la fin de la journée, le client se voit remettre un rapport d’essai. Lequel peut comporter des remarques comme: «Disque de frein avant proche de l’épaisseur minimale (selon la préconisation constructeur). Remplacement recommandé. Réflecteurs de phares antibrouillard gauche et droite corrodés, ou pare-chocs fendu en bas à l’avant droite.» Complété par une remarque spécifiant si ce défaut a une incidence ou non sur le contrôle technique. «Beaucoup de clients aiment que nous leurs donnions aussi des conseils quant à ce que nous ferions à leur place», dit Zarampoukas. Eh bien – que feriez-vous donc dans le cas de la C4? «La voiture est bien, vous pouvez l’acheter.» Parfait! Ce à quoi le détective automobile s’empresse d’ajouter en guise de conclusion: «Si je n’avais qu’un seul conseil à donner, ce serait d’acheter un véhicule muni d’un carnet d’entretien sans lacunes; dès lors que la voiture a été correctement suivie, et ce par des garages spécialisés, c’est l’assurance pour l’acheteur qu’elle a fait l’objet d’une attention toute particulière.»  

50 points de contrôle qui vous épargneront bien des soucis

Lors de l’achat d’un véhicule, il convient de faire attention à toute une série de points sensibles. A noter qu’une vérification supplémentaire par de véritables professionnels n’est pas un luxe.

Vendeur

  • Le vendeur fait pression sur vous 
  • Le vendeur répond à vos questions de manière évasive
  • Le vendeur est confus quant à d’éventuels dommages antérieurs
  • Le vendeur ne veut pas confirmer par écrit certaines garanties comme l’absence d’accident antérieur, que la voiture ne présente aucun vice caché

Roues

  • Les pneus sont usés de façon inégale
  • Les quatre pneus ne sont pas les mêmes 
  • Pneus agés de plus de quatre ans
  • La taille des pneus ne correspond pas à la taille indiquée dans les documents
  • Une roue de secours est-elle prête à l’emploi?
  • Dommages aux jantes (par exemple par le trottoir)
  • Disques de frein avec rouille excessive

Carrosserie

  • Portières non alignées
  • Éclats de pierre, fissures dans le pare-brise
  • Traces de peinture sur les pièces en caout chouc et en plastique ou dommages importants à la peinture
  • Le règlage des phares n’est pas correct 
  • Taches de rouille visibles 
  • Les joints en caoutchouc sont fissurés et présentent des fuites
  • Présence de peinture ou d’éraflures sur les vis

En-dessous du véhicule

  • Le châssis présente-t-il des chocs?
  • Etat des protections des bas de caisse (sous les seuils de porte, dans les ailes)
  • Y a-t-il des fuites? Présence de coulures importantes?
  • L’échappement est-il propre et bien monté?
  • Présence de rouille ou de soudures?

Compartiment moteur

  • Le niveau d’huile/liquide de frein/refroidissement n’est pas correct
  • Bruits étranges lorsque le moteur tourne
  • Tuyaux et câbles présentant des fuites ou de fines fissures
  • La batterie est rouillée au niveau des pôles et a plus de trois ans

Dans le véhicule

  • Odeur de moisi à l’intérieur ou présence d’humidité dans les tapis de sol.
  • Les ceintures de sécurité ne se réenroulent pas correctement ou sont éffilochées
  • Problèmes électriques avec les fenêtres ou les sièges
  • Témoins allumés sur le tableau de bord

Durant l’essai

  • Les rapports ne passent pas facilement ou pas silencieusement
  • La climatisation, la radio, les systèmes d’assistance ne fonctionnent pas correctement.
  • Bruits anormaux au niveau du moteur, de la transmission ou de l’échappement
  • Le moteur n’enclenche pas toutes les vitesses
  • Claquements à plein régime
  • Le moteur ne démarre pas immédiatement, ne tourne pas rond, n’est pas réactif
  • Le moteur ne peut être démarré plusieurs fois de suite sans problème.
  • L’embrayage ne s’enclenche pas correctement
  • Le véhicule/les roues directrice vibre (généralement détectable à partir de 80 km/h)
  • Le véhicule ne roule pas droit sur une route plane ou le volant n’est pas centré
  • Lors du freinage, la voiture change de direction. L’ABS (freinage d’urgence) fonctionne-t-il?
  • Le freinage n’est efficace que lorsque plus de la moitié de la pédale de frein au moins est enfoncée
  • Pression de freinage variable
  • Le frein à main ne fonctionne pas correctement


Questions sur les documents du véhicule

  • Si les entretiens ont été effectués correctement dans une entreprise qualifiée. Obtenir la référence du véhicule si nécessaire
  • Les papiers manquants indiquent un manque d’entretien ou la dissimulation du kilométrage effectif
  • Quand a eu lieu le dernier grand entretien (chagement de courroie)?
  • Le numéro de série du véhicule correspond-il au numéro d’immatriculation?
  • Présence d’un manuel d’utilisation

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.