PSA: Une nouvelle plateforme dans les cartons

Le Groupe PSA lancera en 2023 une nouvelle plateforme dédiée à l'électromobilité.

Carlos Tavares a beau être un fervent «électrosceptique», le Groupe automobile qu’il dirige, PSA, n’en reste pas moins l’un des constructeurs automobiles les plus avancés en terme d’électromobilité. L’entreprise vient d’ailleurs de confirmer cette avancée en dévoilant une nouvelle plateforme. Baptisée eVMP (pour «Electric Vehicle Modular Platform»), elle est appelée à supporter les organes mécaniques des futurs grands véhicules électriques de l’enseigne, et ce qu’il s’agisse des berlines ou des SUV. Lancée en 2023, la nouvelle plateforme «concentre tout le savoir-faire de l’ingénierie du Groupe PSA», explique la marque dans un communiqué. «Capable d’emporter une batterie dont la capacité va de 60 à 100 kWh», la plateforme jouit d’une architecture optimisée qui exploite l’intégralité du sous-plancher pour loger la batterie. De quoi permettre des autonomies allant de «400 km à 650 km (cycle WLTP) selon la silhouette», précise l’enseigne française. Qui continue : «L’efficience de l’eVMP réside dans l’optimisation des coûts de R&D et d’industrialisation. Celle-ci est obtenue grâce à l’utilisation de certains sous-ensembles et de modules de batterie performants déjà existants. Par ailleurs, le process industriel a été étudié afin d’obtenir des synergies maximales avec les moyens déjà existants dans nos usines. Cela permet de limiter les investissements.» Sans nul doute, il y a fort à parier que cette nouvelle plateforme profitera également aux marques de FCA, un groupe avec lequel PSA a fusionné il y a peu.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.