Pour varier les plaisirs

SPORT et loisirs Le Groupe VW, Ford et Ineos ont marqué l’actualité automobile. Liste exhaustive de leurs nouveaux produits.

Les nouveautés automobiles ont pullulé cette semaine: non seulement le Groupe Volkswagen a-t-il présenté les facelift de l’Arteon et de l’Audi Q5, mais il a, en plus, dévoilé un fauve de plus de 800 ch. Apppelée à rester sur circuit, la SCV12 ne devrait être produite qu’à quelques exemplaires. Outre-Atlantique, Ford a dévoilé son best-seller absolu, le sacro-saint pick-up F-150. Mais, c’est surtout l’entreprise Ineos qui a fait parler d’elle avec le Grenadier, un véhicule utilitaire mondial à la philosophie Defender.

Ineos Grenadier
Tout débute en 2017, lorsque Jim Ratcliffe constate que depuis la disparition du Defender, il n’y a plus sur le marché de véhicule tout terrain purement utilitaire. Passionné de voitures et aventurier expérimenté, l’homme est surtout le PDG et fondateur d’Ineos, un fabricant de produits pétrochimiques employant quelque 22 000 personnes dans plus de 25 pays. Spécialisé dans les peintures, les plastiques, les textiles, les technologies, les produits médicaux ou encore les téléphones mobiles, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 60 milliards de dollars américains. En Suisse, elle est propriétaire du club de football Lausanne-Sport depuis 2018. Lorsque Jim Ratcliffe a fait savoir son intention de se lancer dans la production et la commercialisation d’un vrai tout terrain, toute la presse spécialisée est intriguée. D’autant plus que le bras droit de Ratcliffe, qui est aussi le PDG d’Ineos Automotive, Dirk Heilmann, s’entoure rapidement d’anciens de chez Ford, Daimler, Volkswagen, Bentley, Tesla, JLR et Lotus au moment de composer son équipe. En outre, Ineos fait appel aux meilleurs en ce qui concerne le développement de l’engin. Ainsi, c’est BMW qui s’occupe du moteur, ZF de la boîte de vitesses automatique à huit rapports, Carraro des essieux, Gestamp du châssis échelle et, enfin, le spécialiste Magna de la suspension. Produit dans une usine spécialement érigée pour lui à Bridgend, au Pays de Galles (200 nouveaux emplois), le Grenadier profitera d’une «transmission intégrale permanente ainsi que de matériaux très résistants», nous ont affirmé les dirigeants de la marque lors d’une visio-conférence.
Audi Q5
Pour se tailler une place dans un segment toujours plus concurrentiel, l’Audi Q5 change cette année. Sur le plan du style tout d’abord puisque les designers d’Ingolstadt ont décidé d’opter pour une toute nouvelle calandre. Plus fine, plus large et un peu plus travaillée qu’auparavant, elle se pare d’un design en nid-d’abeille. Pour le reste, le SUV se distingue par ses pare-chocs redessinés et des feux arrière totalement inédits, puisque dotés de la technologie OLED. Un gadget qui émet une lumière plus homogène, mais surtout qui fait la part belle à la personnalisation puisqu’il permet différentes signatures lumineuses. A l’arrière encore, on note l’apparition d’une nouvelle baguette entre les deux feux. A l’intérieur, les modifications sont un peu moins nombreuses, Audi s’étant globalement contenté de retravailler le système multimédia et son écran de 10,1 pouces. En revanche, sous le capot, le Q5 profite des mises à jour apportées par la banque d’organes du Groupe VW. En effet, le SUV profite du Twindosing, ce nouveau système de filtration à l’échappement avec double injection d’Ablue. Bien entendu, ce dispositif a pour but de réduire les émissions de polluants. Ainsi, le 4-cylindres 2.0 de 204 chevaux et son hybridation légère ne rejette que 143 g/km de CO2. Quant aux hybrides rechargeables, les 50 et 55 TFSIe, déjà au catalogue de la version préfacelift, ils restent bien évidemment disponibles.
Ford F-150
Véhicule le plus vendu aux Etats-Unis depuis 43 ans, le Ford F-150 existe depuis 1948. Une date qui en fait l’un des modèles les plus vieux encore en production. Et cette success story a encore du souffle, Ford venant de dévoiler la 14e génération du modèle. Au programme? Point de révolution qui risquerait de gâcher le succès commercial du modèle. Toutefois, le pick-up américain joue plus que jamais la carte de la personnalisation, puisqu’il n’offre pas moins de 11 calandres différentes selon la version retenue. La carrosserie varie également sur les flancs, Ford proposant différentes configurations de cabines. A l’arrière, sur le hayon, le nom F-150 s’affiche fièrement. Assemblé sur un châssis en acier caissonné sur lequel est montée une carrosserie entièrement en aluminium, le F-150 est également proposé dans pas moins de six motorisations parmi lesquelles une version hybride. Baptisé PowerBoost, elle fait travailler un V6 3.5 biturbo avec un moteur électrique de 35 kilowatts de 47 chevaux. Relié à une batterie lithium-ion de 1,5 kilowattheure, il est intégré à la transmission et permet une conduite 100% électrique sur de courtes distances. Ford précise que cette version permet une capacité de remorquage de 5500 kg, soit la plus importante du segment. A l’intérieur, la plus grande nouveauté concerne la console centrale, capable de se transformer en surface de travail, voire de table à manger! Le F-150 ne sera pas importé en Europe, sinon par des importateurs non officiels.
Lamborghini SCV12
Si les constructeurs automobiles doivent tenir à l’œil les nouveaux barèmes de CO2 imposés par l’Europe ainsi que toutes les procédures d’homologation à l’heure de mettre une voiture sur la route, ils sont, en revanche, complètement libres de faire ce qu’ils veulent en ce qui concerne les voitures de course dont l’usage est exclusivement réservé aux circuits. Bien souvent, cette liberté d’expression aboutit à des projets complètement fous, comme le programme XX chez Ferrari, la supercar Vulcan chez Aston Martin ou encore la pistarde GT2 RS 935 chez Porsche. Lamborghini se lance dans la danse avec la SCV12, une voiture de course (SC est une référence à Squadra Corse, le nom de l’écurie du constructeur italien) qui profite d’un châssis spécifique en carbone et d’un V12 de 830 ch! Pour atteindre ce chiffre, Lamborghini a eu recours à la suralimentation aérodynamique, un procédé qui consiste à diriger une partie du flux d’air créé par le déplacement de la voiture jusque dans les tubulures d’admission. Côté carrosserie, la SCV12 se pare d’un impressionnant spoiler à l’avant, ainsi qu’à l’arrière, un énorme aileron. Pour l’heure encore camouflée, l’auto est dissimulée sous des autocollants munis de l’inscription «Attenzione – macchina veloce», soit «Attention – voiture rapide» en italien. Preuve s’il y en avait besoin que les Italiens ne manquent pas d’humour.
Volkswagen Arteon & Shooting Brake
Si Volkswagen mise beaucoup sur les SUV, il n’en oublie pas moins le reste de sa gamme. Témoin, l’Arteon. Lancée en juillet 2017 pour succéder à la Passat CC, ce coupé profite d’un restylage en 2020. Bien entendu, les nouveautés sont avant tout d’ordre esthétique. Ainsi, la calandre a été redessinée, à l’image des optiques qui reçoivent désormais de nouveaux feux de jour à LED. En option, ceux-ci sont reliés par un liseré lumineux. Les feux arrière ont également été remaniés. A l’intérieur, la planche de bord profite d’une refonte. Certes, point de révolution, mais tout de même quelques changements qui contribuent à rendre l’ensemble bien plus moderne: nouveau volant, nouveaux aérateurs redessinés et ambiance lumineuse plus léchée. Le tout est plus technologique aussi, avec l’adoption en série d’un combiné d’instrumentations digital (de 10,25 pouces), des commandes 100% tactiles, ou encore d’un écran multimédia de 9,2 pouces. Bien entendu, la principale innovation apportée par le restylage est l’arrivée d’une inédite déclinaison Shooting Brake capable d’emporter un volume de coffre allant de 565 à 1632 litres (contre 562 à 1557 litres pour la berline). Ce n’est pas tout: aux côtés d’une inédite variante hybride recharge à bloc de 218 ch et des blocs essences (150, 190, 280 ch) et diesel classiques (150 et 200 ch), la gamme s’étoffe avec l’arrivée d’une déclinaison R étrennant un nouveau bloc, un 4-cylindres 2.0 litres TSI de 320 ch et 420 Nm. Voilà qui devrait plaire au marché suisse.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.