Grandeur et puissance

POLYVALENCE Le Tiguan Allspace offre beaucoup d’espace et son moteur 2.0 TDI de 240 ch a de la fougue à revendre. Mais tout vient à un prix.

VW T-Roc R, Audi RS Q8 ou Mercedes-AMG GLA, l’arrivée en rafale de ces modèles démontre clairement la tendance à la sportivité qui habite les SUV. Ou n’est-ce que la conséquence de la diffusion toujours plus massive de ce type de carrosserie, qui finit par déborder dans tous les segments automobiles, sportives comprises? Quoi qu’il en soit, VW a bien compris le message et semble résolu, pour le restylage du Tiguan cet été, à dévoiler un Tiguan R d’au moins 300 ch! En attendant, le Tiguan le plus puissant est motorisé par un diesel, le 2.0 TDI de 240 ch et 500 Nm.

Sur les 21 cm de plus que mesure le Tiguan Allspace, 10 cm sont localisés dans l’empattement. 

Le best-seller des SUV de Wolfsburg est déjà disponible en deux formats, dont cet Allspace plus grand  que le Tiguan normal. De fait, Volkswagen couvre l’ensemble du marché avec une gamme qui s’étend du petit T-Cross (dès 21 900 francs) au majestueux Touareg (jusqu’à plus de 120 000 francs), en passant par le T-Roc et les Tiguan. Certes, il manque encore un «SUV-coupé», mais il existe en contrepartie un T-Roc cabriolet! 

Le Tiguan Allspace est disponible à partir de 44 350 francs en version traction avec le moteur essence 1.5 TSI Evo de 150 ch. La version diesel de puissance équivalente a fait l’objet d’un essai à l’été 2018, recevant beaucoup d’éloges, excepté au chapitre de la motorisation. Beaucoup plus puissant, le Tiguan Allspace de cet essai a donc tous les atouts pour nous convaincre: l’incontournable 4-cylindres 2 l EA 288 est, ici, doté d’un deuxième turbocompresseur, et se conjugue pour l’occasion à une pléthore d’extras tels que le pack R-Line, la direction progressive, de beaux sièges en cuir et toute une série de systèmes d’assistance. La facture grimpe ainsi à 67 647 francs, une somme rondelette, qui n’est pas facile à justifier pour un SUV de milieu de gamme.

Beaucoup d’espace et jusqu’à 7 places
La panoplie R-Line donne du caractère à notre Tiguan gris foncé. Aux parements noirs s’ajoutent d’impressionnantes roues de 20 pouces qui remplissent parfaitement les passages de roue. Les proportions du Tiguan Allspace restent équilibrées malgré un allongement de 21 cm, dont 10 cm au niveau de l’empattement et 11 cm supplémentaires pour le porte-à-faux arrière.

A bord, le gain d’espace profite particulièrement aux passagers du deuxième rang, notamment au niveau des jambes. Le compartiment à bagages gagne, lui aussi, en volume, avec une capacité maximale de 1775 litres et une profondeur de 126 cm (82 cm pour le Tiguan standard). Il n’est donc pas forcément nécessaire de rabattre les dossiers pour les grosses cargaisons. L’intérêt du Allspace réside,en outre, dans une troisième rangée de sièges proposée en option, plutôt destinée aux enfants en raison de l’exiguïté de ces deux places et de leur accès difficile.

L’habitacle reste, sinon, sans surprises: du VW tout craché, avec tout ce que cela sous-entend de positif. Tous les matériaux ne sont pas nobles, mais l’ensemble respire la robustesse et les commandes tombent sous la main. Il y a encore possibilité d’utiliser de vrais boutons sans passer par la dalle tactile du système d’infodivertissement, notamment pour le confort climatique qui fait toujours appel aux trois molettes familières. Ce n’est déjà plus le cas sur la Golf 8, ce qui laisse certains observateurs perplexes. 

La désactivation de l’ESC se niche dans les menus de réglages du véhicule, comme c’est devenu souvent le cas. Un choix certainement dicté par des impératifs de sécurité. Il ne faut certes pas en abuser, mais elle est nécessaire si l’on souhaite engager le Launch Control.

Le coffre dispose de 700 litres dans la configuration normale, et jusqu’à 1775 litres avec la banquette rabattue. Une troisième rangée est disponible en option. 

Une bonne agilité
Réaliser un démarrage éclair au volant d’une familiale diesel peut paraître incongru, surtout qu’avec deux tonnes à vide, les 240 ch ne transforment pas le Tiguan Allspace en dragster. Néanmoins, grâce aux 500 Nm, les performances font un bond en avant par rapport au «TDI 150». La transmission intégrale 4Motion – qui envoie la puissance aux roues arrière quand le train avant perd de l’adhérence – permet de couvrir le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes, selon l’usine, et 7,7 secondes, d’après notre chronomètre. Un bon temps, mais sans réelle sensation sportive, du fait d’une plage de régime limitée typique des diesel, avec un couple maximal effectif situé entre 1750 et 2500 tr/min et une puissance culminant déjà à 4000 tr/min. En raison de cette brève plage de régime, on enchaîne les passages de vitesses sans états d’âme. 

Rapide en ligne droite, le Tiguan Allspace, lorsqu’il est doté des amortisseurs adaptatifs (Dynamic Chassis Control DCC) et de la direction progressive, fait également bonne impression en dynamique latérale, malgré son lest. Particulièrement confortable en mode normal, la suspension absorbe les chocs sans ciller et s’adapte spontanément à l’état de la route. L’amortissement se raffermit en mode sport, juste ce qu’il faut pour juguler les mouvements de roulis. On peut alors prendre un certain plaisir au volant, sans donner le mal de mer aux passagers installés à l’arrière. La direction progressive, plus directe, accroît également la précision de guidage. Le bouton rotatif de sélection des modes de conduite prévoit aussi une position tout terrain et une autre pour la neige.

Pas trop gourmand
Polyvalent, accueillant et performant, le Tiguan Allspace de 240 chevaux offre des prestations qui peuvent justifier ses prétentions tarifaires. On peut encore souligner sa frugalité à la pompe, notre parcours standard RA se soldant par une consommation de 6,1 l aux 100 km, exemplaire pour un SUV de 2 tonnes de ce niveau de performances. Sur ce cycle d’éco-conduite, il reproduit quasiment le relevé enregistré avec la version TDI 150 ch. Dès lors, autant rouler avec 240 ch sous le pied droit. 

VERDICT
Deuxième voiture la plus vendue en Suisse, l’achat d’un Volkswagen Tiguan est, pour la plupart des gens, une décision prise avec la tête davantage qu’avec le cœur. Ce qui signifie que le critère du prix est prépondérant, le client en veut pour son argent. Notre Tiguan «toutes options» avec le TDI de 240 ch requiert 67 647 Fr. pour être acquis, ce qui n’est certainement pas bon marché. Au vu des facultés du SUV, le rapport qualité-prix demeure toutefois correct. On pense aux assistances à la conduite qui sont bien paramétrées, au moteur diesel – puissant mais encore frugal –, aux réglages de châssis polyvalents et à l’énorme espace à disposition. Ainsi, même lorsqu’on dispose de 240 ch, on peut faire un choix de raison. Cocher le pack R-Line et les jantes de 20 pouces dans la liste des options ne devient plus, dès lors, qu’une question de cohérence!

Vous trouverez la fiche technique et les mesures effectuées par la Revue Automobile dans la version imprimée du journal. 

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.