Koenigsegg Raw: Lotus à la suédoise

Avec son concept Raw, Koenigsegg part à la chasse au kilogrammes superflus. Au programme? 700 kg pour 690 ch.

Baptisé Raw, du nom de la maison de design appartenant à Koenigsegg, l’étonnant modèle trois places combine un châssis en fibre de carbone au 3-cylindres «Freevalve» (lire notre article) étrenné par la nouvelle Gemera, la première GT à quatre places de l’entreprise suédoise . Dans les faits, la Raw ne pèse que 700 kg pour une puissance de 690 ch, ce qui lui confère un rapport poids/puissance de 1/1. Une prouesse que Koenigsegg avait déjà réalisée par le passé avec sa monstrueuse Agera.

Trois places
À l’intérieur, le Raw adopte la même disposition que le McLaren F1 (et plus récemment que la Speedtail), c’est-à-dire qu’elle place le conducteur au milieu de l’habitacle afin de lui faire profiter d’une visibilité optimale. De part et d’autre de cet élément central, les sièges passager prennent place en retrait. Esthétiquement, la carrosserie est bien plus anguleuse que celles des Koenigsegg précédentes: ultra futuriste, la partie avant est ponctuée de trois barres lumineuses. Toutefois, la Raw reprend ci et là les codes stylistiques des autres modèle du catalogue Koenigsegg comme le pare-brise enveloppant ou encore le toit à double voute.

Travail de fin d’études
Le Raw est née de l’imagination du designer finlandais Esa Mustonen. Fruit d’un travail de fin d’études réalisé sous la houlette de Sasha Selipanov, le responsable de la Raw Design House et chef du design de Koenigsegg, les croquis informatiques ont été approuvés par le fondateur et patron de l’entreprise, Christian von Koenigsegg. Ce dernier pourrait bel et bien décider de réaliser l’auto, lui qui vient de recevoir un investissement de 130 millions de livres sterling de la part de l’entreprise sino-suédoise de véhicules électriques NEVS. Grâce à ce partenariat, Christian von Koenigsegg espère effectivement étendre savoir-faire à d’autres activités que la production d’hypercars. Ainsi la petite entreprise prévoirait entre autres d’augmenter son chiffre de production annuelle de plusieurs milliers de véhicules. Affaire à suivre.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.