Tout pour le plaisir des campeurs

ÉVÉNEMENT Le monde du camping connaît un essor sans précédent, comme en témoignent les nombreuses nouveautés, présentées jusqu’au 28 octobre au Suisse Caravan Salon de Berne.

Alors que les salons automobiles européens déplorent une baisse de visiteurs, les expositions consacrées aux animaux de compagnie, aux véhicules classiques et au camping sont de plus en plus populaires. Révélateur de cette tendance, Ford sera présent pour la première fois au Suisse Caravan Salon de Berne, alors qu’il avait déserté le GIMS. Dans la même veine, le Salon de Düsseldorf, consacré au caravaning, a compté 268 000 visiteurs en septembre dernier, un record (+7% par rapport à 2018). Ainsi, Bernexpo a de bonnes raisons de croire que le Suisse Caravan Salon de Berne sera un succès.

Premiers pas dans l’électrification
Les constructeurs de caravanes n’échappent pas à la tendance à l’électrification. A Düsseldorf, l’hyperactive marque Dethleffs (groupe Hymer) a présenté le premier camping-car à propulsion hybride. Le constructeur promet, pour son e-Globevan, une autonomie de 50 km à l’électricité. Ce véhicule, basé sur le Ford Transit Custom, ira chercher des noises au VW California. Malheureusement, Dethleffs ne présente pas l’eGlobevan à Berne. Mais cette absence du premier camping-car hybride n’a pas de quoi inquiéter les concessionnaires, puisque cette catégorie de véhicules n’est pas tenue de respecter les nouvelles normes de CO2.
Autre nouveauté, le Ford Transit Custom Nugget de Westfalia. Contrairement à l’eGlobevan, il ne dispose que d’un moteur turbodiesel pour se mouvoir. Parmi les caractéristiques, relevons sa cuisine séparée du salon et un WC optionnel. Des options qui le distinguent de ses concurrents.

La folie des vans
Cette demande croissante pour les vans a réveillé l’appétit des constructeurs, qui ont étendu leur gamme et proposent désormais des architectures intérieures d’une très grande variété. Hymer, à lui seul, a élargi son éventail à 11 modèles, tandis que Pössl en propose davantage en-core grâce à ses trois sous-marques. Karmann a at-teint un choix de 16 produits. Les constructeurs français et italiens sont aussi en bonne voie pour rattraper leur retard. Dans certains de ces vans, on sent la volonté de loger le plus grand nombre possible de personnes. C’est très utile pour se rendre sur certains événements sur un week-end; ça l’est moins pour envisager des vacances en camping. D’ailleurs, il nous a été rapporté que, lors de la dernière Fête fédérale de lutte, les places de parking à disposition des campeurs se sont révélées insuffisantes, preuve de l’engouement pour cette forme de loisir.

Le Dethleffs eGlobalevan parcourt jusqu’à 50 km en mode électrique.

La traction intégrale reste populaire
Avec la renaissance des James Cook (basé sur le Sprinter) et Sven Hedin – depuis peu sous le logo MAN – Westfalia a redonné une seconde jeunesse à des gammes tombées dans l’oubli. Le premier Sven Hedin, basé sur un VW LT, était en effet apparu sur le marché en 1976. De son côté, VW apportera le Grand California à Berne. Ce sera l’occasion de vérifier si les défauts relevés lors des premiers essais ont été corrigés. Il ne faudra toutefois pas s’attendre à l’arrivée de la traction intégrale, en raison du poids déjà élevé du Grand California. Les amateurs de 4×4 devront se rabattre sur le plus petit California T6.1 (lire en page 8), aussi présent au Salon bernois. Au menu des nouveautés, une dînette modernisée.

Toujours plus d’extravagance
Tous les changements ne sont pas synonymes d’amélioration. Les éviers conventionnels sont sacrifiés sur l’autel du design, en privilégiant le style à la fonction. Si cet apparat est séduisant, nous conseillons aux acheteurs de privilégier la praticité qui, elle, ne se démode pas. A propos d’éviers, le Chausson 778 en propose un à double vasque, ce qui permettra de se brosser les dents à deux! Challenger, de son côté, apportera à Berne le TI380, avec deux lits repliables superposés. Ce sera ainsi l’occasion de vérifier si la bonne impression que l’on s’est faite en ligne se retrouve «dans la vraie vie». Beaucoup d’idées paraissent, en effet, brillantes à première vue, mais se révèlent moins pratiques à l’usage. On pense, par exemple, aux dînettes avec banquettes de part et d’autre du camping-car, qui limitent l’accès vers la cabine du conducteur. Les marques suisses ne manqueront pas ce rendez-vous à domicile, en présentant des camping-cars exclusifs. Kaiser (Lucerne) place beaucoup d’espoir dans le nouveau Sprinter, mais joue de conservatisme en ce qui concerne l’aménagement intérieur. Maurer, constructeur des véhicules Star-liner, propose désormais un camping-car accessible en fauteuil roulant, via un élévateur. A l’arrière, une extension rend la salle d’eau utilisable.

Plus de poids
La tendance, côté accessoires, est à l’inflation: TV par satellite, climatisation, auvent et panneaux solaires sur le toit apportent un poids supplémentaire qui vient s’ajouter à celui de l’équipement de camping habituel. Pour les constructeurs, il s’agit là d’un véritable défi, car toutes les tentatives d’assouplir la limite des 3,5 tonnes maximum pour les camping-cars ont échoué. Malgré le nouveau système de traitement des gaz d’échappement AdBlue du Fiat Ducato, Carthago a pu réduire le poids de ses camping-cars de 55 kg. Hymer a réalisé un effort similaire avec le MLT570: ce véhicule semi-intégré de 6,7 m de long, sur base Sprinter, se limite à 2,9 t, traction intégrale comprise.

Style ne rime pas toujours avec fonction, comme cette dinette, limitant l’accès au conducteur.
Un évier à double vasque caractérise le très cosy Chausson 778.

Du prestige sur le terrain de camping
L’Hymermobil Classe B Masterline 880 est le premier double essieu de la marque. Long de 9 m pour 2,35 m de largeur, il offre un aménagement revu et même un porte-serviettes chauffant: de quoi amener un peu de prestige au camping! L’Adria Astella s’inscrit dans la même lignée. Cette luxueuse caravane a tous les airs d’une petite résidence secondaire sur roues… à condition d’avoir le bon véhicule tracteur: le mobilhome slovène pèse jusqu’à 3 tonnes et mesure jusqu’à 2,5 m en largeur. Le constructeur Dethleffs a, lui, choisi d’appliquer du bois clair pour conférer un senti-ment plus chaleureux à ses caravanes, tandis que Bürstner a lancé l’«Harmony Line». Cette parure, rassemblant des accessoires «design», est censée booster les ventes (et les marges du constructeur de camping-cars).
Le camping ne signifie pas seulement voyager en habitation automotrice ou tractée, mais aussi avec une tente. L’équipement de base n’est pas oublié, pas plus que la tente de toit ou la tente remorque pliante. Avec sa cuisine, sa cabine sanitaire, son lit double, sa cabine de couchage et son foyer, la caravane Kyte du fabricant hollandais Holtkamper ne tient que dans une remorque compacte, une fois repliée; elle est visible chez Caravanes Treyvaud. Même les visiteurs n’ayant aucune affinité pour le camping se laisseront étonner par le Suisse Caravan Salon.


Suisse Caravan Salon 2019

Dates Du jeudi 24 au lundi 28 octobre 2019.
Lieu Bernexpo, Wankdorf, Berne. Les lieux sont accessibles en chaise roulante.
Horaires Du jeudi au lundi: 9 h 30 à 18 h. Vendredi jusqu’à 20 heures, entrée gratuite dès 18 h. Entrée Adultes 15 Fr., AVS/AI 10 Fr., enfants jusqu’à 16 ans (accompagnés d’adultes) gratuits, garde pour les chiens 5 Fr. par demi-journée. Ticket réduit à 10 Fr. pour les détenteurs d’AG (à demander en gare). Accès en voiture Suivre les panneaux BEA Bern Expo, les parkings seront indiqués.
Accès en transports publics Depuis la gare de Berne: tram 9 jusqu’à l’arrêt Guisanplatz.
Places de camping Sur le terrain de Bernexpo, 1.50 Fr./heure, avec un minimum de 4 heures.
Infos www.suissecaravanasalon.ch

Vous trouverez le spécial caravane complet de huit pages dans notre édition imprimée.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.