Coup de frein sur les 4×4

VENTES Mercedes a été, pour la seconde fois en 2019, la marque la plus vendue en Suisse le mois dernier. Pendant ce temps, le taux des 4x4 a dimi-nué; une première, depuis longtemps.

Comme régulièrement annoncé dans nos colonnes, le nombre d’immatriculations de voitures neuves diminuera certaine-ment en 2019. Le mois d’août a vu le marché se contracter de 9,5%, ce qui a fait passer le résultat cumulé de l’année sous le niveau de l’an-née passée. La baisse est notamment très marquée chez Volkswagen, les clients attendant certaine-ment l’arrivée de la nouvelle Golf ou de l’ID.3 (lire en page 4).

WLTP II à partir de septembre
Cette descente aux enfers de Volkswagen risque de se prolonger, car le groupe n’aurait pas encore réussi à homologuer tous les moteurs pour le passage au cycle WLTP II (en vigueur dès septembre). Le colosse allemand n’est toutefois pas seul dans ce cas. Dès novembre au plus tard, on constatera que certains constructeurs chercheront à se débarrasser avant la fi n de l’année de certains modèles à fortes émissions de CO2; les immatriculations journalières risquent de se multiplier, avec leurs répercussions habituelles sur le marché de l’occasion. Une aubaine peut-être pour les importateurs directs, qui ont perdu près de 50% de leur volume de-puis 2017; leurs stocks croulent sous le nombre de modèles homologués selon la norme WLTP I.

Consolation pour les concessionnaires
Face à ces perspectives baissières, les concessionnaires trouveront peut-être un réconfort avec une hausse probable du chiffre d’affaires de l’atelier: en effet, des ventes en diminution signifient un parc automobile vieillissant au même rythme. Il faudra dès lors plus d’entretien pour les maintenir en état de marche. Les chiffres de ventes montrent aussi que les tendances empruntent enfin la bonne voie pour respecter les objectifs fixés par Auto-Suisse en matière de réduction de CO2. La part de marché des 4×4 se contracte pour la première fois depuis longtemps, avec 13,9% de moins au mois d’août par rapport au même mois de l’année passée. La proportion des transmissions 4×4 reste toutefois élevée, à 50,1%. Les propulsions alternatives, pendant ce temps-là, gagnent en popularité.

Marques de luxe insensibles à la baisse
Insensibles à ces tendances, les véhicules classés dans la rubrique «Autres marques», suscitent tou-jours plus de convoitise: Bentley +15%, Corvette +50%, Lamborghini +81%, Rolls Royce +43%. Pour la seconde fois depuis février 2018, Mercedes arrive en tête au classement des voitures particulières les plus vendues en Suisse, devant VW, jusqu’ici leader incontesté depuis 1999. Le diesel est en chute libre, l’explication résidant dans l’in-certitude générale qui règne autour de ce type de carburant. Les résultats commerciaux révèlent que les interventions de la politique européenne dans l’économie de marché sont souvent contreproductives, a fortiori dans le domaine de l’automobile.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here