F2, le grand marché de Noël

A ABOU DHABI, la catégorie tremplin vers la F1 a préparé 2019 avec trois jours d’essais intensifs. Dominés par... Louis Delétraz!

Louis Deletraz poursuit la decouverte de sa nouvelle equipe Carlin lors de la 2e journée des essais de fin de saison des championnats de Formule 2 et de GP3 dans la foulée du GP d'Abou Dhabi de F1 sur le circuit de Yas Marina le vendredi 30 novembre 2018.©ARC

Dans la foulée du dernier rendez-vous de la saison, sur le circuit de Yas Marina à Abou Dhabi, la F1, la F2 et la F3 jouaient les prolongations dans la semaine suivante, profitant du fait que les hommes et le matériel étaient sur place. L’occasion, pour pilotes et écuries, de préparer déjà partiellement la prochaine saison.

Delétraz frappe d’entrée
Ainsi, Louis Delétraz – qui découvrait ce qui devrait être sa future équipe, Carlin – n’a laissé à personne le soin de dicter le rythme, signant le meilleur temps de la première journée (au lendemain de ses grands débuts sur la Haas F1) avant d’améliorer le 3e jour, reléguant la concurrence à quelque 0’’3. Un écart conséquent, puisque derrière le Genevois, on trouvait pas moins de huit pilotes groupés dans le même intervalle sur l’ensemble des trois jours! Dont, parmi eux, l’autre «Genevois» (d’adoption) Giuliano Alesi, 7e pour ses débuts en F2 sur la monoplace de chez Trident avec qui il «montera» du GP3 en 2019.

Louis Deletraz (Carlin) a l’attaque vers le meilleurs temps absolu lors de la 3e et dernière journée des essais de fin de saison des championnats de Formule 2 et de GP3 dans la foulée du GP d’Abou Dhabi de F1 sur le circuit de Yas Marina le samedi 1er decembre 2018.©ARC

Gare à «Junior»?
Autre «rookie» en évidence, Mick Schumacher, le tout frais champion d’Europe de F3 que son écurie PREMA voulait tester à ce niveau. 9e meilleur temps absolu, le fils du septuple champion du monde a confirmé qu’il avait toutes les qualités pour faire le grand saut dans une monoplace trois fois plus puissante, à laquelle il s’est adapté rapidement, ainsi qu’aux très aléatoires pneus Pirelli.

Calderon, la surprise
Par comparaison, le saut depuis le GP3 – de 400 à 650 che était moins grand, mais il n’a pas posé non plus de problème à Tatiana Calderon. La Colombienne, pilote de développement de Sauber F1, débutait en F2 et chez Charouz, signant la surprise du jeudi avec un étonnant 6e temps, à 0’’1 seulement de son équipier du jour, le jeune espoir Anglais de la Ferrari Academy Callum Ilott. Jamais aucune femme ne s’était aventurée dans cette catégorie et la performance de la Colombienne n’est pas passée inaperçue, même si elle n’a pas été en mesure d’améliorer le 3e jour… où elle disposait de la voiture ex-Delétraz, alors que le jeudi, elle avait piloté celle de Fuoco. Bizarrement, et même si l’équipe tchèque portera les couleurs du nouveau Sauber Junior Team l’an prochain, il semble que cette place, qui aurait dû logiquement lui revenir, lui a été soufflée par un pilote plus richement soutenu! La (dure) loi du marché de Noël…

La Colombienne pilote de developpement de Sauber Tatiana Calderon (Team Charouz) a nouveau parmi les plus rapides lors de la 3e et dernière journée des essais de fin de saison des championnats de Formule 2 et de GP3 dans la foulée du GP d’Abou Dhabi de F1 sur le circuit de Yas Marina le samedi 1er decembre 2018.©ARC

 

 

 

Text: Mario Luini


Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here