EDITORIAL: Du neuf avec du vieux

Très attendue, la Hyundai i30 N fait une brillante entrée dans le segment des compactes sportives grâce à son châssis incisif et à son moteur bouillonnant. La concurrence est avertie.

Venue de (presque) nulle part, la Hyundai i30 N testée dans ce numéro a ravi plus d’un essayeur dans notre rédaction. Incarnation d’un vent de fraîcheur bienvenu dans le segment hyperconcurrentiel des compactes sportives, la bombe coréenne ne manque pas d’arguments percutants pour bousculer la hiérarchie, comme en témoigne l’essai signé par Eugenio D’Alessio en page 9.

L’attrait de la nouveauté nous a-t-il poussé à enjouer la nouvelle venue plus que de raison? Il est vrai qu’après plusieurs décennies passées à voir s’entredéchirer les marques européennes et japonaises, voir débarquer un brin de sang neuf depuis le pays du Matin calme n’était pas pour déplaire.

A y regarder de plus près, le succès de la Hyundai i30 N est parfaitement rationnel. En débauchant Albert Biermann à la tête de BMW M, le géant de l’automobile asiatique s’est assuré le soutien d’un spécialiste des attentes européennes, et le résultat s’en fait clairement sentir. Sans aller jusqu’au plagiat, la i30 N puise son inspiration sans vergogne dans les références du Vieux Continent pour tenter d’en réaliser la synthèse la plus probante.

Dans le fond, la Coréenne énervée ne bouleverse pas fondamentalement la donne, ni sur le plan des performances, ni des sensations. Honda pulvérise les chronos avec sa Civic Type R malgré un design qui la dessert, et Renault a pris le pari de délurer le comportement de sa nouvelle Mégane RS avec des roues arrière directrices après avoir pondu, en 2009, une troisième génération longtemps inégalée. Sur le papier, la Hyundai ne fait d’ailleurs pas tellement mieux avec ses 275 chevaux, contre 250 pour l’ancienne Française.

Bref, la Hyundai i30 N emprunte plus qu’elle n’innove, mais elle le fait tellement bien que la sauce prend. Et quand on sait à quel niveau évoluait déjà la concurrence avant son arrivée, le simple fait d’avoir réussi un compromis aussi abouti constitue un exploit. Alors, autant en profiter!


 

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here