CITROËN E-MÉHARI: PUBLIC ÉLARGI

Remise au goût du jour en 2018, l'e-Méhari gomme quelque-uns de ses défauts de jeunesse en proposant notamment un toit rigide, un verrouillage centralisé, ou encore 4 airbags.

Lancée en 2016, l’e-Méhari phase 1 ne sera pas restée très longtemps au catalogue du constructeur français: Citroën vient de dévoiler les premières images de la version faceliftée de la voiture. La plus grande nouveauté concerne le toit, qui peut en option devenir dur. Effectivement, l’e-Méhari inaugure une version hardtop qui associe deux panneaux de toit rigides à des vitres latérales et à un verrouillage centralisé. De quoi permettre aux clients de cette nouvelle version „de pouvoir utiliser leur voiture quelle que soit la météo et quelle que soit la saison“ précise Citroën dans son communiqué.

Habitacle repensé

Assemblée dans l’usine PSA de Rennes, la voiture évolue aussi à l’intérieur avec un habitacle repensé selon les codes stylistiques de la marque: la nouvelle planche de bord dessinée tout en horizontalité se pare d’un volant désormais réglable en hauteur et en profondeur. De plus, l’e-Méhari phase 2 dispose de nouveaux sièges avant plus enveloppants qui permettent désormais un réglage en hauteur. Elle inaugure également le système „Easy Entry“ qui facilité l’accès aux places arrière. La voiture évolue également sur le plan sécuritaire en proposant désormais 4 airbags. Elle possède également au niveau de la banquette arrière 2 fixations Isofix 3 points dédiées aux jeunes bambins.

Nouveaux coloris

Outre le nouvel hardtop décliné en noir brillant, le softtop est proposé en noir et en orange. Quant au nuancier de la carrosserie, il adopte une quatrième couleur puisque, aux cotés du „Grand Bleu“, de l“Orange Mécanique“ et du „Yellow Submarine“, vient s’ajouter un tout nouveau coloris baptisé „Carte Blanche“. Pour le reste, la voiture se rince toujours à l’aide d’un simple coup de jet d’eau, à l’extérieur comme à l’intérieur, grâce à ses garnissages de sièges étanches et ses tapis de sol en caoutchouc.

Plus coupleuse

Techniquement, l’e-Méhari gagne en vivacité grâce à un couple moteur optimisé de près de 20%. Propulsée par une batterie Lithium Métal Polymère LMP développée par le Groupe Bolloré, elle bénéficie d’une autonomie mixte homologuée de 195 km selon la norme NEDC et se recharge complètement en 10H30 en 16A sur les installations spécifiques le permettant ou en 16H30 sur les prises domestiques en 10A.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here