VW: VR6 POUR L’ARTEON R, 5 EN LIGNE POUR LE TIGUAN R

Du coté de Wolfsburg, on évoque la possibilité d'installer un VR6 dans l'Arteon, et le 5-cylindres en ligne d'origine Audi dans le Tiguan.

Il y a peu, Herbert Diess, le patron de la marque VW, révélait au journal anglais Autocar que le blason R avait de beaux jours devant lui, notamment auprès des SUV de la marque, le T-Roc et le Tiguan. Mais, selon Drivetribe, le média social automobile fondé par Jeremy Clarkson, James May et Richard Hammond, Volkswagen plancherait également sur une déclinaison R de l’Arteon. Et, aussi curieux que cela puisse paraitre, les deux sites d’informations avancent que les deux modèles n’installeront pas la même moteur sous leur capot. Le point sur les deux motorisations envisagées.

Tiguan R

Selon le Grand Manitou de Wolfsburg, Herbert Diess, les actuels SUV de la marque devraient très prochainement apposer le logo R sur leur hayon arrière. Le premier modèle à bénéficier de ce surplus de puissance sera, si l’on en croit les mulets de développement aperçus en train de tourner sur le Nürburgring, le Tiguan.

5-cylindres made in Neckarsulm

Mais voilà, une question se pose: quelle motorisation Volkswagen compte-t-il installer sous le capot de l’engin? Appelé à venir couronner la gamme Tiguan, c’est à dire à se placer au dessus du Tiguan 4Motion BiTDi 2,0 l de 240 ch, le Tiguan R devra „envoyer les watts“ s’il veut être à la hauteur du blason qu’il apposera sur sa carrosserie. Du coup, pas question pour VW de le proposer équipé du 4-cylindres 2.0 TSI de 310 ch, un moteur sans doute jugé ni assez puissant, ni assez coupleux. Ainsi, toujours selon le journal anglais, les ingénieurs de Wolfsburg auraient fait appel à leurs confrères de Neckarsulm (Audi Sport) en leur demandant de leur „prêter“ leur 5-cylindres en ligne. Pour appuyer sa théorie, Autocar souligne que les deux mulets de développement étaient immatriculés à Wolfsburg (siège social de VW) et à Ingolstadt (siège social d’Audi). Néanmoins, au contraire des Audi (RS3 et TT RS) dans lesquelles il est installé, le 2.5 ne devrait pas développer 400 ch mais bien une puissance un peu moindre.

Arteon R

Selon Drivetribe, Martin Hube, directeur produits chez VW, aurait confirmé aux journalistes de Car Throttle qu’une Arteon R était bel et bien en chantier. Fait étonnant, la voiture devrait redonner ses lettres de noblesse à une motorisation oubliée (en tout cas en Europe), le VR6. Effectivement, selon Car Throttle et Mr. Hube, le moteur installé dans le prototype de l’Arteon R ne serait rien d’autre que le célèbre 6-cylindres en ligne ouvert à 15 degrés. Pour l’heure, dans le showcar, le moulin enverrait le couple aux quatre roues via une BDE.

VR6

Etant donné que ces deux moteurs existent déjà au sein du groupe Volkswagen (assemblé à Chattanooga, dans le Tennessee, l’Atlas est commercialisé avec un VR6 3.6 de 276 ch), il n’est pas impossible que les deux motorisations cohabitent au sein de la même marque. Quoi qu’il en soit, on en saura sans doute plus sur ces deux modèles en mars prochain, lors du prochain salon de Genève.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here