SINGER DLS: HUITIÈME MERVEILLE AUTOMOBILE

Singer a levé le voile sur sa dernière création, une 911 de 500 ch (air-cooled) à boîte manuelle et à la plastique de rêve. Focus sur ce bolide.

Tout a commencé il y a deux ans avec une question posée par Scott Blattner, un collectionneur de Porsche, à un célèbre atelier de customisation californien: „Et si vous utilisiez le savoir-faire d’un ingénieur F1 pour modifier ma 964, à quoi ressemblerait-elle?“ Visiblement, les têtes pensantes de ladite entreprise ont planché un bon moment sur la question avant d’y répondre car après plus de 700 nuits à compter les moutons, voici la réponse que fit la firme au collectionneur: la Singer DLS (pour Dynamics and Lightweighting Study).

990 kg

Parée d’une livrée verte „Absinthe“ et habillée d’un cuir orange „Blood“, la Singer DLS est bien évidemment toujours basée sur la Porsche 964. Mais grâce à l’emploi massif de matériaux ultra-légers comme le magnesium, le titanium et la fibre de carbone, les ingénieurs Singer ont réussi à contenir le poids sous la barre de la tonne puisque la voiture ne pèserait que 990 kg selon la firme californienne. Incroyable! Et encore, ça l’est d’autant plus lorsque l’on connait les caractéristiques du moteur étrenné par cette beauté…

Flat-6 air-cooled de 500 ch à 9000 tr/min

Développé en collaboration avec Williams Advanced Engineering et le père du Flat-6, Hans Mezger, le moteur est une pièce d’orfèvrerie refroidi par air dont les spécifications techniques sont strictement les mêmes que celles du moteur étrenné par l’actuelle 911 GT3. Oui, vous lisez bien, Singer propose sans sa voiture au look vintage un moulin de 500 ch pouvant tourner à plus de 9000 tr/min. Excusez du peu! Lui aussi basé sur le 3,6 de la Porsche 964 (comme les autres Singer), le moteur est sans doute l’un des plus beaux du monde. Véritable œuvre d’art, il a été profondément remanié: nouveau système de lubrification, 4 soupapes par cylindre, bielles en titane, boite à air en carbone, échappement en titane.

Boite manuelle six rapports Hewland

Coté transmission, point de boite robotisée, ni même automatique à convertisseur, tout se fait à l’huile de coude via une bonne veille boite manuelle six rapports Hewland qui transmet les 500 ch du flat-6 sur les seules roues arrière.

Robe pas seulement esthétique

Esthétiquement, le look néo-rétro bien connu des Singer est bien évidemment conservé mais il côtoie désormais une robe aérodynamique plus agressive. Et cette dernière n’est pas qu’esthétique puisqu’elle a été pensée pour non seulement augmenter l’appui mais aussi répondre aux plus grandes exigences de refroidissement du moteur.

Brembo et BBS conviés à la fête

Pour bonifier encore davantage sa Porsche 964, Singer s’est alloué les services des meilleurs puisqu’il s’est également associé Brembo pour les freins et BBS Motorsport pour les jantes fuchs en magnésium forgé de 18 pouces. En outre, l’entreprise a également fait appel à des grands noms du monde automobile tel que le journaliste automobile de Top Gear Chris Harris.

Plus d’un million?

Assemblée sur le nouveau site de Singer (Singer at Grove) basé sur le campus Williams, dans l’Oxfordshire, la voiture ne sera produite qu’à 75 exemplaire. Coté prix, „le coût de ces restaurations dépend des souhaits du client et des détails qu’il souhaite installer dans la voiture“ avance Singer. Ce qui est une autre manière de dire qu’elle sera très chère: étant donné que les créations „standard“ de l’entreprise dépassent fréquemment les 500 000 dollars, il ne serait pas étonnant de voir le prix de ce bolide exploser la barre du million de dollars. Mais reconnaissez qu’une telle beauté mérite bien qu’on se ruine pour elle.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here