AUDI RS4: „L’ICONE“ REMISE À JOUR

A Francfort, Stephan Winkelmann, le Directeur d’Audi Sport, a levé le voile sur l'un des modèles les plus iconique du département sportif de la firme d'Ingolstadt, la RS4.

Basée sur la RS5, la RS4 de quatrième génération, la B9, chipe au coupé son V6 2.9 turbo. Œuvre d’Audi AG (et non pas d’Audi Sport qui ne se charge seulement que du développement du 5-cylindres en ligne), le moulin développe autant de puissance que le V8 installé sous la RS4 de troisième génération, soit 450 ch. Le couple, quant à lui, augmente puisqu’il pointe désormais 600 Nm. Forcément, la RS4 transfère l’intégralité de cette cavalerie aux quatre roues. De quoi ne faire qu’un bouché du 0 à 100: 4,1 sec. Oui, pour un break de 1790 kg, c’est plutôt impressionnant.

Design de l’IMSA GTO

Esthétiquement, selon ses concepteurs, la bête aurait puisé son inspiration dans le look tapageur de L’IMSA GTO de la fin des eighties: ailes élargies de chaque coté 3 cm, calandre proéminente (et siglée Quattro), hauteur de caisse rabaissée de 0,7 cm. Pour se procurer cette avaleuse d’autobahn, il faudra non seulement faire preuve de patience, les premières livraisons n’étant pas prévues avant le début de l’année prochaine, mais également avoir un porte monnaie bien fourni, la RS4 ne se négociant pas en dessous de 79 800 € en Allemagne. Un montant qui ne comprend pas l’amortissement piloté, les sièges baquets RS, le différentiel arrière à répartition vectorielle de couple, les jantes de 20 pouces, ou encore les freins carbone-céramique.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here