MERCEDES-AMG PROJECT ONE: LA FORMULE 1 DU QUOTIDIEN

Pour célébrer comme il se doit son cinquantième anniversaire, Mercedes-AMG a dévoilé hier soir à Francfort une hypercar hybride dont les technologies viennent tout droit du monde de la F1.

Hier soir, à Francfort, Mercedes-AMG a gravé son nom sur la liste très exclusive des fabricants d’hypercar. En effet, la firme de Stuttgart y a dévoilé la Project One, un concentré de technologies dont la puissance avoisine les 1000 ch.

F1 carrossée

Avec cette voiture, Mercedes ne fait rien de moins que s’attaquer à la sainte trinité, au trio d’hypercars commercialisées il y quelques années par Ferrari, Porsche et McLaren. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’allemand ne fait pas les choses à moitié, la Project One n’étant, à première vue, rien de moins qu’une F1 carrossée. Oui, sous ses dessous, le monstre embarque des technologies et motorisations directement issues du monde de la F1, et plus précisément des monoplaces de Nico Rosberg et Lewis Hamilton. C’est d’ailleurs le triple champion du monde en personne qui s’est chargé de présenter la voiture au tapis de journalistes venu assister au „reveal“ du monstre. Le pilote anglais ne tarissait pas d’éloges sur la voiture, précisant que „personne n’avait vraiment fait cela jusqu’à présent.“

Un travail de collaboration

Certes, les propos du pilote sont à relativiser puisque l’idée d’implanter dans des voitures de routes des technologies issues du monde de la F1 n’est pas vraiment nouvelle, Ferrari en ayant fait son cheval de bataille depuis plusieurs décennies. Mais ici, Mercedes a poussé le vice jusqu’à faire collaborer le département d’AMG d’Affalterbach, celui de la F1 de Mercedes AMG High Performance Powertrains de Brixworth et celui de l’écurie implantée à Brackley. Le résultat? L’une des hypercars les plus captivantes de tous les temps, technologiquement parlant en tout cas. Explications.

1000 ch

Assemblée autour d’une cellule monocoque en carbone, la Project One place en position centrale arrière une unité thermique, en l’occurrence un V6 1,6 litre turbo à quatre arbres à cames en tête (quatre soupapes par cylindre activées non pas mécaniquement mais de manière pneumatique) dont la puissance développe la bagatelle de 759 ch. Pas mal! Pour aller chercher toute cette cavalerie, il faudra faire grimper le régime moteur à plus de 11 000 tr/min. Ce moulin travaille en collaboration avec quatre machines électriques. La première est en prise directe sur le vilebrequin, la deuxième fait tourner le turbo tandis que les deux dernières sont situées sur l’essieu avant. Oui, il faut bien une transmission intégrale pour transférer les plus de 1000 ch développées au total par l’engin.

0 à 100 km/h en 2,5 sec

Si elle a déjà été présentée, la Project One n’est pas encore au bout de son processus de développement. Du coup, les performances n’ont pas encore été déterminées. Cela dit, les rumeurs font état de chiffres stratosphériques: 0 à 100 km/h en à peine 2,5 secondes, moins de 6 secondes pour passer les 200 km/h et une vitesse de pointe de 350 km/h.

275 exemplaires

Esthétiquement, l’hypercar ne reprend aucun des codes stylistiques de Mercedes. La raison? Les courbes de l’hypercar n’ont pour seul objectif que de satisfaire les exigences aérodynamiques imposées par les ingénieurs Mercedes. Assemblée à 275 exemplaires, la nouvelle référence se négociait à plus de deux millions d’euros. Oui, à l’imparfait car tous seraient déjà vendus.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here