MERCEDES CLASSE X: UTILITAIRE PREMIUM

Hier soir, Mercedes a révélé le Classe X, un pick-up premium basé sur le Navara.

Préfiguré en octobre dernier par les concept-cars du même nom, le Mercedes Classe X a définitivement dévoilé sa plastique hier soir devant un tapis de journalistes. Esthétiquement moins „badass“ que les deux protos, le Classe X de série arbore tout de même une monstrueuse calandre à deux lamelles, elle-même superposée par un capot haut et musclé. Sur ses flancs, le 4X4 se pare de passages de roues largement galbés tandis que l’arrière est plus classique, avec de simples feux verticaux.

Navara germanique

Né de la collaboration entre l’Alliance Renault-Nissan et Mercedes, le Classe X n’est en fait rien de moins que le cousin des Navara et Alaskan puisqu’il partage sa plateforme avec ces derniers. La bête de trait de Stuttgart (Mercedes annonce une charge utile d’1,1 tonne et une capacité de tractage de 3,5 tonnes) sera d’ailleurs produite au sein de l’usine Renault de Cordoba en Argentine et sur le site Nissan de Barcelone en Espagne. Quid de ses ambitions? Eh bien, elles sont mondiales puisque le véhicule veut s’octroyer une part du gâteau des marchés argentin, sud-africain, australien, et néo-zélandais.

Dualité

Selon Mercedes, le Classe X peut être utilisé autant pour aller faire du franchissement que pour véhiculer les familles en ville. La plus grosse firme de Stuttgart a donc conservé cette dualité qui caractérisait les deux concepts. A bord, la Mercedes se distingue des autres pick-up du marché avec un habitacle plus premium, notamment muni d’un grand écran central (qui sert pour l’infodiverstissement et pour la caméra de recul) et de moultes aides à la conduite (freinage automatique d’urgence, avertisseur de franchissement de ligne de circulation et reconnaissance des panneaux de signalisation). A son bord, l’allemand peut accueillir cinq passagers puisqu’il est un „double cabine“ (4portes).

Trois finitions

Personnalisable, l’utilitaire sera proposé dans trois niveaux de finition. Version basique, la Pure se pare de pare-chocs noirs en plastic dur. En milieu de gamme, la finition Progressive peint ses boucliers dans la teinte de carrosserie, en plus d’améliorer le confort. Mais c’est la finition Power qui est la plus luxueuse puisque en plus de revêtir sa carrosserie de chromes, elle propose d’habiller son habitacle de six garnitures de sièges différentes (dont deux en cuir). Trois inserts décoratifs sont aussi proposés pour le poste de conduite.

Moteurs

Coté motorisations, le pick-up sera proposé avec un quatre cylindres 2.3 Diesel de 163 ch ou 190 ch. Un bloc essence de 165 ch ainsi qu’un V6 Diesel (courant 2018) de 258 ch et 550 Nm de couple sont également au programme. Propulsion dans sa version de base, l’utilitaire sera proposé en version 4Matic en option. Cette dernière sera enclenchable sur les petites motorisations mais permanente sur le V6. Coté transmissions, Mercedes laissera le choix entre la manuelle à 6 rapports ou l’automatique à 7 vitesses.

Prix

L’utilitaire allemand sera présenté au public au Salon de Francfort qui se déroulera du 14 au 24 septembre prochain. En Europe, il sera commercialisé à partir de novembre au tarif de 37 294€ (prix sur le marché allemand). Les prix suisses n’ont, quant à eux, pas encore été communiqués.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here