KIA STONIC : LE SECOND CORÉEN

Voulant lui aussi s'octroyer une part du gâteau du segment B-SUV, Kia a levé le voile sur le stonic, un petit SUV qui se présente comme le cousin éloigné du Kona.

1,1 million de véhicules en Europe

En Europe, le segment B des SUV représente un volume de vente annuel de 1,1 million de véhicules, soit environ 7% du marché automobile. Un chiffre qui devrait augmenter et passer le cap des des deux millions d’ici à 2020. Du coup, tous les constructeurs y vont de leur propre interprétation. Après la Citroën C3 Aircross et la Hyundai Kona, c’est au tour de Kia de présenter sa polyvalente haute sur patte.

Look Targa

Assemblé en Europe, le Stonic a été dessiné en collaboration avec le studio de design coréen de la marque. Sans surprise, il adopte les codes stylistiques du constructeur, reprenant par exemple la calandre «Tiger Noise» qui habille la face avant du SUV. Cette dernière est positionné très à la verticale, un peu à la manière de ce qu’a fait Peugeot avec son 3008. Esthétiquement encore, le Stonic serait, selon le constructeur, la Kia la plus personnalisable jamais produite, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur. Ainsi, le toit „Targa“ (peint dans une couleur contrastée, le pavillon est scindé en deux par une bande de couleur qui relie le haut des deux panneaux de custode) permettra aux futurs clients du SUV d’opter pour telle ou telle peinture bicolore dans un nuancier qui compte plus d’une vingtaine de combinaisons (9 couleurs de carrosserie, 5 de toit). Pour le reste, le Stonic se pare d’éléments de carrosserie propres au SUV: tours de roues et de bas de caisse en plastique, garde au sol rehaussée, barres de toit.

Plateforme de Rio

Frère de sang du Kona, le Kia n’utilise pas la plateforme de la Hyundai à l’heure d’assembler sa carrosserie. Oui, le Stonic n’est qu’une Rio surélevée. Du coup, non seulement il ne propose pas la transmission intégrale mais il n’accouple pas non plus ses motorisations à une boite automatique. Effectivement, tous les moteurs (Hyundai parle d’un 3-cylindres essence turbo à injection directe 1.0 T-GDI de 120 ch, de deux 4-cylindres essence atmosphériques MPI de 1,25 et 1,4 litre dotés d’une injection multipoint, ou encore d’un 1.6 diesel de 110 ch) seront d’office proposés avec la boite manuelle à 6 rapports.

7 ans de garantie

Au rayon des technologies, la coréenne dispose en série de l’Apple CarPlay et d’Android Auto, d’un régulateur de vitesse adaptatif et d’un système d’accès keyless. Garantie 7 ans (ou 150 000 kilomètres), le Kia Stonic sera commercialisé dans toute l’Europe au troisième trimestre 2017.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here