ASTON MARTIN VALKYRIE: LE TOUR DES ÉQUIPEMENTIERS EN PRÉSENCE

On connait le nom de tous les équipementiers qui participeront de près ou de loin au développement de la Valkyrie, l'hypercar développée conjointement par Aston Martin et Red Bull. Tour d'horizons des forces en présence.

„Un énorme challenge“

Pour l’aider dans le développement de sa Valkyrie, une voiture qui se présente comme l’hypercar ultime, la firme de Gaydon a décidé de ne faire appel qu’aux meilleurs comme l’explique le vice-président d’Aston Martin, David King: „Concevoir la Valkyrie est un énorme challenge car avec cette voiture, nous avons mis la barre vraiment très haut. C’est pourquoi il est crucial d’avoir les meilleurs partenaires techniques. Certaines de ces entreprises avec lesquelles nous travaillons sont des fournisseurs de notre marque depuis belle lurette mais nous travaillons également avec de nouveaux partenaires.“

LA SUPERCAR DÉVELOPPÉE CONJOINTEMENT PAR ASTON ET RED BULL S’APPELLERA VALKYRIE

V12 Cosworth

Pour évoluer, la Valkyrie accouplera le V12 Cosworth 6,5 litres à aspiration naturelle à une boîte de vitesses développée pas la société Ricardo. L’entreprise britannique qu’est cette dernière, Aston Martin ne l’a pas choisie par hasard. En effet, au cours de ces dernières années, l’équipementier a su se faire une place au sein du cercle très fermé des constructeurs de supercars, en produisant notamment le V8 des McLaren de route, ou encore la boîte de vitesses de la Bugatti Veyron. Par ailleurs, la voiture utilisera un dispositif issu du monde de la F1 (ERS) pour récolter l’énergie cinétique du freinage. Une énergie stockée dans des batteries fournies par le constructeur automobile croate Rimac.

Alcon, Bosh, Michelin et Wipac

Les disques en carbone/céramique seront ralentis dans leur rotation grâce à des étriers Alcon. Bosch, quant à lui, fournira les dispositifs électroniques de gestion du moteur ainsi que les systèmes de stabilité (ESP). Les pneus, des Michelin Pilot Sport Cup 2, enroberont des jantes de 20 pouces à l’avant et 21 à l’arrière. Pour ce qui est des phares avant et arrière, c’est Wipac, un fabricant britannique d’éclairage à LED, qui s’occupe de les développer.

175 exemplaires

Pour mémoire, celle qui avait été initialement baptisée AM-RB 001 sera assemblée à 150 exemplaires. 25 unités supplémentaires sont également au programme mais ne seront pas mises sur la route puisque exclusivement réservées à la piste. Pour l’heure, aucun prix n’a été arrêté mais il se murmure déjà que l’hypercar se négociait (tous les futurs exemplaires ont déjà été vendus) aux alentours des 3 millions de livres sterling. De la voiture, c’est plus ou moins tout ce que l’on sait sinon qu’elle sera également assemblée sur un châssis monocoque en fibre de carbone fourni par Multimatic. Le poids total de la voiture ne devrait pas dépasser la tonne. Du coup, la belle bête affichera un rapport poids/puissance de 1.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here