ROLLS-ROYCE SWEPTAIL : UN ONE-OFF POUR UN FIDÈLE DE LA MARQUE

Plongeon dans l'univers luxueux de la nouvelle Rolls-Royce Sweptail, un exemplaire unique dévoilé ce week-end au Concorso d'Eleganza de la Villa d'Este, sur les berges du Lac de Côme.

Une marque qui fait la part belle à la personnalisation

En juin dernier, Rolls-Royce levait le voile sur le concept Vision 100, un prototype de limousine futuriste qui laissait notamment sous-entendre que les futurs modèles du constructeur anglais feraient la part belle à la personnalisation et plus largement à l’exclusivité. Il n’est donc pas vraiment surprenant de voir la firme de Goodwood dévoiler un an plus tard, au Concours d’élégance de la Villa d’Este, un véhicule assemblé à un seul et unique exemplaire.

Lire notre article sur la Rolls-Royce Vison Next 100:

ROLLS-ROYCE/MINI VISION NEXT 100 : RETOUR VERS LE FUTUR

Au Concorso d’Eleganza de la Villa d’Este

Effectivement, ce week-end, sur les berges du Lac de Côme, au Concorso d’Eleganza de la Villa d’Esta, le fabricant anglais de limousines a dévoilé la Sweptail, un „one-off“ assemblée sur un châssis de Phantom VII. Commandée par un client qui n’a pas souhaité se faire connaître, la Sweptail chipe aussi à la limousine anglaise de série son moteur V12 6.75. Esthétiquement, l’engin s’inspire des anciennes Rolls (le nom Sweptail est d’ailleurs une référence directe au design swept-tail des Rolls Royce des années 1930). Sur sa face avant, l’exemplaire unique se grime d’un liseré en aluminium et de la plus grande calandre jamais installée sur une Rolls. Polie à la main afin d’afficher une finition miroir, cette dernière est en aluminium massif. L’arrière s’inspire de l’univers nautique et présente une poupe effilée.

Treize ans après son lancement, la Rolls-Royce Phantom septième du nom tire définitivement sa révérence. Elle sera „reconduite“ l’année prochaine. Lire notre article à ce sujet:

ROLLS-ROYCE PHANTOM : LA REINE EST MORTE, VIVE LA REINE!

Toit en verre

A l’intérieur, l’habitacle est lumineux puisque superposé par un gigantesque pavillon en verre panoramique. Ce dernier serait, selon Rolls-Royce, l’un des plus grands et des plus complexes jamais produit pour une voiture. Autre élément qui fait la particularité de cet engin exclusif: un dispositif capable de déployer une bouteille de champagne sur simple pression d’un bouton. C’est chic!

Très couteuse

Le prix du bolide? Rolls ne le dévoile pas. Au même titre que le nom de celui qui l’a commandé. Cela dit, dans les lignes d’Autocar, la firme anglaise a avoué que la voiture coutait cher, très cher même . A tel point qu’elle était sans aucun doute le véhicule le plus cher du monde (Autocar parle d’un montant de 10 millions de livres Sterling). Au sujet de l’acheteur, la marque précise seulement qu’il est l’un de ses client réguliers, qu’il est un connaisseur, et qu’il collectionne les yachts et les jet privés. Pour la conception de sa voiture faite sur mesure, l’homme aurait collaboré durant quatre années avec le département de design de la marque.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here