BENTLEY BENTAYGA FALCONRY : POUR LA FAUCONNERIE

Bentley a décliné son Bentayga dans une édition qui se destine aux amateurs de chasse au vol.

Mulliner au service des faucons

Après avoir commercialisé le Bentayga Fly Fishing, un SUV garni d’un coffre qui accueille des accessoires pour une séance de pêche à la mouche, Bentley a annoncé son intention de commercialiser le Bentley Falconry, un véhicule qui abrite derrière son hayon tout le matériel requis pour transformer une expédition de chasse au vol en un moment agréable. Comme pour le Fly Fishing, c’est le département de personnalisation de la marque, Mulliner qui est repassé sur le monstre de Crewe.

Des boxes recouverts de liège

La malle arrière du Falconry est fort semblable à a celle du Fly Fishing, à ceci près que les deux coffres installés dans le coffre à bagage ne sont plus recouverts de cuir mais de liège. La raison? Eviter que le rapace ne vienne endommager et mordiller le boitier. L’autre différence, c’est ce que les deux coffres contiennent. Ainsi, là où le Fly Fishing proposait des fourreaux pour ranger des cannes à pêche, le Falconry, lui, met à disposition du fauconnier une paire de jumelles, des œillères de rapace, ainsi que des gantelets utiles pour porter l’animal à la main. Cerise sur le gâteau, le kit comprend également une unité de localisation GPS. Tous ces accessoires sont installés dans l’une des deux boîtes. Dans le second box, Bentley a installé un service de rafraichissement qui est composé de trois gourdes métalliques et de tasses résistantes. Et afin que le tout soit à portée de main, les deux boitiers reposent sur un plateau mobile.

Tout l’attirail

A coté des ces deux malles, un fourreau rigide accueille un étui spécial en tissu de liège naturel comprenant deux perchoirs individuels. Il côtoie une protection de seuil arrière et de plancher de coffre, elle aussi en liège. Grâce à cet équipement réversible et au perchoir embarqué, les fauconniers peuvent préparer leurs oiseaux confortablement et à l’abri du soleil.

1 000 000 pour un oiseau

Le prix de l’engin? Bentley n’en dit encore rien. Cela dit, pour les futurs acquéreurs du monstre, le montant à débourser pour un tel engin n’est qu’un menu détail comme le sous-entend Bentley: „La marqueterie du Bentayga Falconry par Mulliner met à l’honneur une espèce de faucon particulière: le faucon sacre. Utilisé depuis des milliers d’années pour la chasse, ce rapace reste l’un des plus prisés et chers du monde. Certains spécimens d’exception se négocient jusqu’à 1 000 000 de dollars.“

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here