DEUX POIDS LOURDS S’ASSOCIENT

Le TCS Vaud et l’Astag joignent leurs forces en matière de formation poids lourds sur un site de Cossonay ambitieusement rénové.

3 300 000 CHF

Dans le canton de Vaud, l’ambition n’est pas un vain mot. A un an de son centenaire, la section locale du Touring Club Suisse a décidé d’investir 3,3 millions de francs dans la rénovation des infrastructures administratives de son centre de formation à Cossonay, qui accueillera en outre l’Astag en tant que partenaire privilégié. Signé le mercredi 10 mai, ce nouvel accord entre les deux entités prévoit une collaboration totale en matière de sécurité routière et d’instruction spécialisée pour la conduite de véhicules lourds, une première en Suisse romande.

Centraliser ses prestations francophones

Le nouveau Centre de compétences Romandie de l’Astag viendra ainsi compléter l’offre existante du TCS Vaud en centralisant ses prestations francophones, une décision logique selon Gallus Bürgisser, vice-directeur de l’Astag. «Nous contribuons déjà de longue date au soutien et à l’exploitation du site en tant que client afin de faire passer nos examens OACP à Cossonay (Ordonnance réglant l’admission des chauffeurs, ndlr). Désormais, nous solidifions officiellement notre ancrage dans la région romande.» Jean-Daniel Faucherre, vice-président de l’Astag, évoque une «puissante association» qui, davantage qu’un rapprochement politique, se concentre avant tout sur la qualité des
formations proposées.

Croissance constante

Jean-Marc Thévenaz, directeur du TCS Vaud, abonde dans ce sens: «Nous oeuvrons pour que nos membres et nos clients atteignent le meilleur niveau de conduite possible. Depuis notre agrandissement en 2015, nous disposons de pistes et de locaux ultramodernes, et nous allons poursuivre notre extension en rénovant le plus grand de nos bâtiments administratifs.» Après un premier investissement de plus de 20 millions de francs entre 2013 et 2015, le centre vaudois de 6,5 hectares bénéficiera ainsi d’un centre d’accueil totalement réaménagé pour accueillir une centaine de personnes lors de cours, séminaires et expositions. Une décision qui s’explique par une demande en hausse constante selon Pierrette Roulet-Grin, présidente du TCS Vaud: «La clientèle professionnelle ne cesse d’augmenter, entre les corps de police en provenance de toute la Suisse romande, les services d’ambulance, la défense incendie et bien sûr les chauffeurs poids lourds.»

Palette étendue

Au programme, plus de 80 cours seront proposés conjointement et sans dédoublements, que ce soit dans le cadre des cours obligatoires OACP ou à titre purement volontaire. Pour rappel, quelque 110 000 chauffeurs poids lourds en Suisse sont tenus de suivre des formations agréées par l’Asa (Association des services des automobiles) à raison de 35 heures en 5 ans, soit au cours d’une semaine continue, soit en observant plusieurs journées d’au moins 7 heures chacune en choisissant librement les thèmes.
Arrimage, chaînage, mécanique de base, cours sur le feu, matières dangereuses et conduite écologique peuvent être entraînés via des exercices théoriques et sur le terrain, tout comme les situations extraordinaires. «Tous nos cours peuvent aussi être dispensés en dehors du programme OACP pour quiconque désire se perfectionner en technique de conduite poids lourds, comme par exemple les freinages et les évitements d’obstacles, précise Michele Convertini, responsable des formations. Et si le risque zéro n’existe pas, les infrastructures du site de Cossonay sont prévues pour exercer des situations délicates au volant d’un camion en toute sécurité. Outre des dégagements appropriés, notre piste possède un revêtement glissant dégressif pour limiter les risques, avec un coefficient d’adhérence similaire à la neige pour travailler à basse vitesse tout en ressentant bien les différents comportements. Nous utilisons également une pente à 9% pour mieux utiliser l’inertie du véhicule.» Quant à la conduite «éco», Michele Convertini est clair: «Diminuer la consommation sur de tels véhicules reste un bonus. Ce cours est surtout centré sur la sécurité en entraînant une conduite fluide et anticipée pour réduire les risques d’accidents.»

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here