DBA MINI REMASTERED : L’ICÔNE REVUE

Trop fade votre Mini assemblée par BMW. Vous préférez la toute vieille. David Brown, la société derrière la Speedback GT, a une solution pour vous: la Mini Remastered.

Des départements lucratifs

Décidément les oldtimers ont la côte. Et qui plus est, les oldtimers anglais. Effectivement après que Jaguar, Land Rover, ou encore Aston Martin ont fait savoir leur intention de restaurer et commercialiser certains de leurs modèles mythiques (Range Rover Classic, Jaguar Type-E, Aston DB4 GT), une autre marque veut également s’octroyer une part de ce gâteau qui, à n’en pas douter, fait les choux gras des constructeurs.

Un nouveau projet

Cette marque, c’est David Brown Automotive (DBA), la société qui est derrière la Speedback GT, la DB5 du 21e siècle (une voiture qu’on a pu apercevoir au Salon), et qui compte bien s’attaquer dans les prochains mois à une autre Aston. Visiblement, le constructeur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il vient d’ailleurs de communiquer les premières photos de son nouveau projet: la Mini Remastered, une voiture qui, au contraire de la Speedback GT, n’est pas vraiment nouvelle. Explications.

1400 heures de travail de carrosserie

Là où la DB5 de 2017 utilise une carrosserie dessinée par DBA et montée sur un châssis de Jaguar XK-R Cabrio, la Mini remastérisée, elle, conserve sa carrosserie et son châssis d’origine. Enfin, plus ou moins, puisque cette dernière utilise quand même de nouveaux panneaux de carrosserie qui permettraient, selon la firme anglaise, d’améliorer l’ajustement et la finition — au vu des premières photos, on est tenté de les croire. A ce propos, la firme précise d’ailleurs que chaque voiture bénéficie d’un travail de carrosserie de plus de 1400 heures.

87 000 CHF

Sous le petit capot de la voiture, on retrouve le 1275 cc d’origine Mini— au vu de la fiabilité de l’engin, pas sûr que le choix soit des plus judicieux. Enfin, DBA précise tout de même que le moulin a été complètement reconditionné. D’ailleurs, il développe 60 ch dans le version de base et 75 ch dans la déclinaison Cafe Racer — une troisième version baptisée Monte Carlo est également au programme. Pour une voiture „née“ en 2017 et qui se négocie à 70 000 livres (87 000 CHF), ce n’est pas beaucoup. Même s’il faut laisser à DBA qu’il n’a pas augmenté le poids de l’engin lors de l’opération (700 kg).

So trendy

Cela dit, pour ce prix là, vous avez le GPS et l’Apple Car play. Pratique et surtout „so Trendy“! Pour sûr que ça plaira à la jeunesse dorée de Londres… ou de Genève. En revanche, la DBA Mini risque bien de laisser les connaisseurs de marbre, une vieille Austin Cooper S Mk I se négociant pour la moitié du prix. A bon entendeur!

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here