„BLACK CABS“ : UNE NOUVELLE USINE POUR DES TAXIS DÉSORMAIS ÉLECTRIQUES

Les "black cabs", les célèbres taxis londoniens, passent à l'électrique. La London Taxi Company a d'ailleurs ouvert un site de construction flambant neuf à Coventry.

Nouvelle usine

La London Taxi Company (LTC) a annoncé aujourd’hui l’ouverture officielle d’une usine exclusivement dédiée à la production de véhicules électriques. Effectivement, à Ansty, Coventry, non loin du siège de JLR, la LTC s’est lancée dans la fabrication en série de taxis électriques. Filiale à part entière de Geely (l’un des principaux acteurs de l’industrie automobile chinoise et qui possède notamment Volvo), la LTC a investi plus de 300 millions de livres sterling dans cette usine qui emploie plus de 1000 nouveaux salariés en Angleterre. Flambant neuf, le site serait, selon le constructeur, en mesure d’assembler plus de 20 000 véhicules par an.

Exportation

C’est beaucoup! Aussi, Geely ne souhaite pas limiter la distribution du célèbre black cab à la seule agglomération londonienne. Non, la société a fait savoir son intention d’exporter son véhicule à travers le monde entier. Ainsi, le taxi noir a été crée pour rouler sous toutes les latitudes. Et pour s’assurer de la qualité de fabrication de la voiture, des mulets de développement s’apprêtent à prendre la route pour un test de plus de 500 000 kilomètres.

Primeur londonienne tout de même

Le nouveau taxi électrique sera mis en vente pour la première fois à Londres au quatrième trimestre de cette année. Le reste du monde suivra début 2018. Très concurrentiel, le véhicule présentera des coûts de fonctionnement peu élevés mais surtout un habitacle très spacieux capable d’accueillir six passagers. Esthétiquement, le nouveau taxi londonien reprendra les lignes qu’on lui connaissait jusqu’ici. C’est sous la carrosserie que les changements ont lieu avec une nouvelle plateforme décrite par LTC comme „légère et spécialement développée pour les EV“. Le constructeur précise encore que d’autres déclinaisons du véhicule suivront, sans en dévoiler davantage. Affaire à suivre.

 

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here

Diese Website verwendet Akismet, um Spam zu reduzieren. Erfahre mehr darüber, wie deine Kommentardaten verarbeitet werden.