PORSCHE PANAMERA SPORT TURISMO : AVEC UN AILERON DE TOIT ACTIF

Porsche tire enfin le voile sur la Panamera Sport Turismo. Dotée d'un becquet totalement inédit, la voiture prendra son premier bain de foule à Genève.

Nouveau segment

Dévoilé en 2012 au Mondial de l’Automobile de Paris, le concept-car Panamera Sport Turismo avait alors recueilli des réactions très positives à son sujet, contraignant Porsche à s’engager dans un nouveau segment, celui des break de chasse. Aujourd’hui, une semaine avant l’ouverture du Salon de Genève au public (lire ici notre page consacrée aux avant-premières de l’évènement), Porsche dévoile les premières photos du véhicule de série qui découle de ce proto. La Panamera Sport Turismo — c’est son nom — se distingue surtout de la berline par son habitacle plus spacieux, sa banquette arrière rabattable en trois parties, ou encore son volume de coffre allant de 520 à 1390 litres lorsque la banquette arrière est rabattue (respectivement 20 et 50 litres de plus que la berline).

Aileron de pavillon actif

A peine plus haute, le break conserve les mensurations (5,05m de long, 1,94m de large, 1,43m de haut et 2,95m d’empattement) de la berline. Facilement identifiable grâce à son montant C moins incliné, la Sport Turismo étrenne un spoiler de toit totalement inédit. Effectivement, au bout de son pavillon, le break installe un aileron adaptatif qui peut bouger soit vers le haut, soit vers le bas en fonction de la vitesse ou du mode de conduite enclenché. Explications. En position normale, le becquet reste rétracté avec un angle de -7°, ce qui a pour conséquence de réduire le trainée. Lorsque le conducteur appuie sur le champignon et que le voiture dépasse 170 km/h, l’appendice aéro se lève avec un angle de +1°, améliorant dans la foulée la stabilité. Lorsque les modes „Sport“ et „Sport Plus“ sont enclenchés, le spoiler se met dans cette position dès 90 km/h. Enfin, si les passagers décident de profiter des bienfaits procurés par le toit ouvrant, l’aileron se positionne à +26° afin d’atténuer les turbulences.

A Genève

Au rayon des motorisations, rien de bien nouveau. Porsche propose la Turismo dans les mêmes motorisations que celles adoptées pas la berline. Il y a la Panamera 4 Sport Turismo de 330ch, la 4S de 440ch, la 4S Diesel de 422ch, la 4 E-Hybrid de 462ch, ou encore la Turbo de 550ch. Porsche ne précise pas s’il compte également décliner son break de chasse dans la version Turbo S. Déjà disponible à la commande, la Panamera break arrivera dans les concessions en octobre 2017. En attendant, elle sera visible sur le stand Porsche du salon de Genève 2017, aux cotés des Panamera standards, S E-Hybrid et Turbo S E-Hybrid.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here