TOYOTA YARIS : ÉCORESPONSABILITÉ PEAUFINÉE

Toyota a repassé une couche de vernis sur la Yaris, née en 2011, et déjà faceliftée en 2014. La voiture évolue surtout sous la carrosserie, où elle accueille une motorisation hybride optimisée, et un nouveau moteur essence.

Succès hybride

La Yaris fait partie des véhicules les plus vendus de son segment. En 2016, 2628 Suisses ont d’ailleurs opté pour la nippone. C’est pas mal! Il faut dire que la Toyota possède de nombreux arguments en sa faveur, à commencer par sa motorisation hybride, unique dans le segment. Une particularité qui n’est pas étrangère à ce succès, puisqu’en Suisse, plus d’un habitant sur deux opte pour la motorisation qui allie les deux propulsions. Et ce succès ne se cantonne pas à nos frontières. En Europe, depuis la commercialisation de cette voiture compacte conçue et produite en France en 2001, plus de trois millions de véhicules sont sortis de l’usine de Valenciennes.

Une ligne plus dynamique

Le centre de design européen Toyota ED2 a redessiné les ailes de la Yaris et rabaissé ses seuils pour lui conférer davantage de dynamisme. Voulant rappeler les lignes d’un catamaran, la forme tridimensionnelle de l’avant relie le bouclier aux nouveaux phares LED. A l’arrière, les LED optionnels s’étendent des ailes au hayon. Sur demande, la Yaris peut être livrée avec une couleur de carrosserie bicolore (toit et montants peints en noir). A l’intérieur, la polyvalente se veut également plus sportive, plus trendy aussi. Ainsi, les buses d’aération sont en forme d’hélice et le tableau de bord est rétroéclairé.

Multiples versions d’équipement

La citadine se décline dans cinq nouvelles versions: Active, Comfort, Trend, Style et Premium. Toutes sont équipées de série du système précollision, du freinage d’urgence autonome, des feux de route automatiques et de l’avertisseur de sortie de voie. Les versions d’équipement supérieures comprennent également la reconnaissance de la signalisation routière.

Nouvelles motorisations

Mais c’est surtout au rayon des motorisations que la polyvalente évolue. Effectivement, Toyota précise que les ingénieurs sont parvenus, grâce à une nouvelle suspension du moteur et un arbre de transmission modifié, à réduire le bruit et les vibrations de la Yaris Hybrid, en particulier lors des phases d’accélération. La Yaris thermique évolue également puisqu’elle proposera désormais un nouveau 4-cylindres 1.5 de 111 ch et 136 Nm. Un moulin plus pêchu (meilleures valeurs d’accélération, notamment pour les dépassements en cinquième vitesse) mais qui a surtout l’avantage de consommer moins (12% de moins par rapport à l’ancien 1,33 litre).

A Genève

La nouvelle Yaris sera présentée en première mondiale au prochain Salon de l’automobile de Genève du 9 au 19 mars 2017. Les personnes intéressées pourront la découvrir sur le stand Toyota, halle 4.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here