LE CRAFTER PART À LA RENCONTRE D’UN ARTISAN SUISSE

A l'occasion de la tournée Crafter2Craftsmen, le nouveau Volkswagen Crafter est allé à la rencontre d'un artisan suisse: un sculpteur de Steinen.

42 000 km à travers l’Europe et le Maroc

En novembre dernier, Volkswagen lancait sa „Crafter2Craftsmen“, une tournée de 42 000 km à travers l’Europe et le Maroc. L’objectif de l’excursion? Promouvoir le dernier-né de Volkswagen, le Crafter, mais également aller à la rencontre d’artisans qui font la part belle aux productions locales. La ville d’Hanovre en Allemagne — qui n’est autre que le siège de la marque Volkswagen Commercial Vehicles — a été le point de départ de la tournée. Laquelle se déroulera sur quatre mois, parcourra 42 000 kilomètres, et traversera 30 pays.

Atelier de sculpture

A l’heure d’écrire ces lignes, le Crafter a déjà fait halte dans l’atelier de 15 artisans issus d’Allemagne, de France, d’Espagne, du Maroc, d’Angleterre, d’Irlande, d’Écosse, de Belgique, des Pays-Bas, du Danemark, de Suède, de Finlande, de Norvège et même d’Islande. Plus récemment, lundi dernier, le Crafter a établi ses quartiers devant la maison Schibig, un atelier de sculpture de Steinen, une commune située dans le canton de Schwyz. La manufacture qui conçoit et sculpte des œuvres figuratives et décoratives en bois depuis 1956, a entre autres réalisé les sculptures sur bois de l’orgue de la chapelle Sixtine à Rome!

Et après…

Et la route n’est pas prête de se terminer pour l’utilitaire. En effet, le Crafter poursuivra son chemin en direction de l’Italie, où la prochaine visite se déroulera dans un atelier vénitien qui assemble des gondoles. Ensuite viendra la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, l’Autriche, la Slovaquie, la République tchèque et la Pologne. Après son périple, l’utilitaire rentrera au bercail puisque Volkswagen a prévu de le faire revenir dans son pays natal: l’Allemagne.

En mars

Dispo depuis décembre à la commande, le «Van of the Year 2017» sera introduit sur le marché helvétique dés le mois de mars. Il est possible de suivre les visites chez les artisans sur le site www.crafter2craftsmen.com.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here