LAMBORGHINI MIURA : AUX ORIGINES DU NOM

Pour clôturer en beauté le jubilé de son modèle phare, la Miura, Lamborghini a rallié la ferme espagnole qui a prêté son nom au bolide.

De Madrid à Lora del Rio

Considérée par d’aucuns comme la première supercar de l’histoire, la Miura soufflait l’année passée ses cinquante bougies. L’occasion pour Lambo de revenir, via des célébrations, sur ce modèle emblématique qui, lors de sa création, a marqué au fer rouge le petit monde alors très exclusif des voitures d’exception. Ainsi, le 12 juin dernier, le constructeur italien réunissait 20 Miura pour un périple de 5 jours (du 8 au 12 juin) à travers l’arrière-pays italien. Plus récemment, c’est en Espagne que s’est rendu le constructeur. Effectivement, la Miura tirant son nom d’une ferme espagnole qui a la particularité d’élever des taureaux, Lamborghini a décidé de revenir sur l’origine de cette désignation en faisant voyager une Miura SV et six Lamborghini actuelles de Madrid à Lora del Rio, où se trouve ledit établissement. Fondée il y a 175 ans à Lora del Rio, en Andalousie, et exploitée par la famille Miura, la ferme est l’une des plus anciennes et des plus réputées «ganaderías» d’Espagne. L’endroit est aujourd’hui dirigé par les fils de celui qui a rencontré Ferruccio Lamborghini en 1966, Don Eduardo.

 

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here