GENÈVE : SAISIE DE SUPERCARS D’UN DICTATEUR

Des supercars ont été saisies du côté de Genève. Elles appartenaient au fils du dictateur de la Guinée Equatoriale.

Première saisie à Paris

Depuis 1979, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo règne en despote sur son pays, la Guinée Equatoriale. Dictateur accompli de l’une des régions les plus pauvres de la planète, l’homme mène un train de vie à rendre jaloux n’importe quel sultan. Heureusement, sa fortune, issue en grosse partie du trafic international de drogue et des concessions pétrolières situées dans le pays, l’homme la partage… avec sa famille! Premier à bénéficier de cette incroyable redistribution des richesses: son fils, Teodorín. Effectivement, le „fiston“ possède une collection de supercars à nulle autre pareille. Seulement voilà, la famille est depuis quelques années dans le collimateur des justices françaises et américaines. A tel point que le fils et le père avaient déjà vu leur collection de supercars (parmi elle: deux Bugatti Veyron, une Maserati MC12, une Mercedes SLR, une Rolls-Royce et encore une Ferrari, une 599 GTO) se faire saisir, à Paris, il y a peu.

Pas si vite!

Mais l’histoire ne s’arrêta pas là. Plus récemment, chez nous, à l’aéroport de Genève, ce sont d’incroyables supercars qui ont été saisies par les autorités suisses. Parmi elle: une Porsche 918 Spyder, une autre Bugatti Veyron, une McLaren P1 ou encore deux incroyables voitures: une Koenigsegg One et une Lamborghini Veneno Roadster. Le milliardaire tentait en fait d’exfiltrer ses voitures du pays. La vidéo Instagram est à visionner ici.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here