NISSAN BLADEGLIDER : DÉVOILÉ AUX JO

Le Bladeglider, le véhicule électrique haute performance de Nissan passe du statut de concept-car de salon automobile à celui de prototype opérationnel. Il a été dévoilé aux JO de Rio.

Partenaire officiel

Nissan est omniprésent à Rio. Et pour cause, la marque nippone est partenaire officiel des JO. A ce titre, en plus de transporter les sportifs ou encore de couvrir la plupart des évènements pour lesquels il y a un besoin en automobiles, elle a profité de l’évènement pour présenter le Bladeglider, un aperçu de la vision de la marque en matière de mobilité 100% électrique hautes performances.

148591_1_5Avenir électrique

Chez Nissan, on croit dur comme fer à un avenir électrique. La grand patron du groupe nippon, Carlos Ghosn, par ailleurs PDG de l’Alliance Renault-Nissan et qui, à ce titre, a eu la chance de porter la flamme olympique sur son trajet, a d’ailleurs déclaré : « Ce prototype incarne la volonté de Nissan de développer sa vision Intelligent Mobility. Nissan croit en un futur 100% électrique. Le Nissan BladeGlider est un excellent moyen d’y parvenir »

148600_1_5Architecture atypique

Cela dit, ce n’est pas la première fois que le concept sort des cartons, il avait déjà été aperçu au salon de Tokyo en 2013. il a aujourd’hui évolué, même s’il reste au stade de proto. Dotée d’une architecture inédite, l’auto semble avoir remonté le temps. En effet, la voie avant, bien plus large que celle de l’arrière confère un look futuriste — et donc atypique — à ce véhicule à la silhouette en forme de flèche. Le but? Obtenir une maniabilité, une stabilité, et une efficacité aérodynamique optimales. Par rapport à une voiture conventionnelle, l’habitacle a donc complètement été repensé: le conducteur prend place au centre, tout à l’avant tandis que les deux passagers sont installés derrière, de part et d’autre de l’habitacle. Ils bénéficieraient, selon Nissan, d’un bel espace pour les jambes.

148598_1_5Avec des caméras de rétrovision

Dans l’habitacle, deux moniteurs encadrent l’écran principal et diffusent les images filmées par des caméras intégrées au niveau des roues avant, qui surveillent les côtés et l’arrière du véhicule. Logique, les autorités japonaises ont — enfin — approuvé les caméras de rétrovision. Cette innovation qui permet en outre d’offrir une alternative aux traditionnels rétroviseurs améliore surtout l’efficacité aérodynamique du Nissan BladeGlider (en France, la loi a également été adoptée. Cela dit, il faudra attendre que les autres pays d’Europe réforment leur code de la route pour voir apparaître le dispositif sur nos routes).

148596_1_5177 ch

Plus techniquement, les roues arrière sont propulsées par deux moteurs 100% électriques de 130 kW (177 ch), un pour chaque roue. L’alimentation, quant à elle, est fournie par une batterie lithium-ion de 220 kW. Sans surprise, ces chiffres autorisent au prototype nippon d’excellentes performances: vitesse maximale de plus de 190 km/h et un 0 à 100 km/h bouclé en moins de 5 s! Deux Nissan BladeGlider sont présents à Rio de Janeiro. L’un est exposé au cœur du Parc Olympique, le second réalise des essais dynamiques.

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here