DEUX BMW M1 PROCAR À LA COURSE DE CÔTE SUISSE DE GURNIGEL

L’année passée, lors de la course de côte de Gurnigel, les spectateurs ont pu admirer deux superbes BMW M1 Procar gravir le col suisse. Nous vous proposons de revivre ce moment dans une brève vidéo qui est à visionner ci-dessus. Attention aux yeux et aux oreilles!

P0047246Le championnat M1 Procar

Le Championnat BMW M1 Procar est une compétition automobile créée par Jochen Neerpasch, le directeur de BMW Motorsport, à la fin des années 70. Il proposait aux pilotes du championnat du monde de Formule 1, du championnat du monde des voitures de sport, du championnat d’Europe des Voitures de Tourisme, ainsi que d’autres championnats internationaux de s’affronter à bord de voitures identiques: des BMW M1. La course était présentée comme l’occasion de voir les pilotes de différentes disciplines du sport automobile s’affronter à armes égales.

P0047245La M1 Procar, une voiture à part

La M1 Procar n’a plus grand chose à voir avec le modèle de série duquel elle décline. A l’extérieur par exemple, la carrosserie est modifiée afin d’améliorer l’aérodynamisme. Ainsi, le spoiler avant est modifié tandis que un énorme aileron vient surplomber le capot moteur. Les passages de roues sont eux aussi revus à la hausse. Ils sont élargis de 28 centimètres à l’avant et de 32 centimètres à l’arrière. A l’intérieur du bolide, les finitions sont retirées tandis qu’un arceau de protection est ajouté. Les fenêtres en verre sont remplacées par du plastique transparent. Au rayon mécanique encore, la M1 Procar est largement modifiée pour répondre aux exigences des courses. Aussi, le 6-cylindres en ligne 3 453 cm3 de 277 ch (à 6500 t/min) et 330 Nm (à 5 000 tr/min) est remplacé par un 3 498 cm3 de 470 ch (à 9 000 tr/min). Tous les équipements non essentiels de la voiture de série ayant été supprimés, le poids de l’engin de course tombe à 1 020 kg. La vitesse de pointe de la M1 Procar est estimé à 311 km/h en fonction du rapport de boîte. Le 0 à 100 km/h est lui bouclé en 4,3 secondes. Chaque M1 Procar coûtait à l’époque environ 60 000 $.

P0047247Un Suisse sur le podium

Si c’est l’autrichien Niki Lauda qui a remporté le championnat Procar en 1979, le suisse Clay Regazzoni avait également fait une bonne performance en ravissant la troisième place du championnat.

 

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here