LA PLUIE BAPTISE ITALIAUTO 2016

Comme l’an dernier, Itali­auto 2016 s’est déroulé sous les ­ondées. Pas de quoi refroidir l’enthousiasme des collectionneurs!

Réputées peu endurantes à la corrosion et allergiques à l’humidité, les belles italiennes de collection ont démontré le contraire à l’occasion d’un Italiauto – le concours d’élégance réservé aux transalpines – bien arrosé! Plus de 90 véhicules ont tenu le pari de braver les éléments un dimanche de mai 2016, sur les magnifiques pelouses du couvent de St-Urban (LU). Parmi ceux-ci, une Alfa Alfasud 1.2 5M 1976 en état d’origine couleur «Bruno Cilento», avec seulement 30 000 km au compteur, s’est particulièrement démarquée!
Les célébrations de cette 9e édition visaient spécialement les 80 ans de la Fiat Topolino (1936-1955, lire l’encadré) et la mise en lumière des réalisations de la Carrosserie Moretti avec 5 modèles dessinés à l’époque par le Suisse Dany Brawand.

9. Italiauto 01.05.2016 107
Cette Lancia Augusta de 1935 s’est adjugé la distinction suprême, le «Best of Italiauto 2016». La compétition fut rude, tant l’état de ses concurrentes était irréprochable. Cette Alfasud (au centre) n’avait que 30 000 km au compteur! A droite, une Lancia Appia Coupé Pinin Farina 1958.

Une Abarth du Mans!

Un coupé à l’histoire passionnante a attiré tous les amoureux du Scorpion, l’Abarth «Bialbero» Le Mans 1960. Comme le signale son discret propriétaire suisse, mécanicien de compétition au début des années 70, elle a nécessité beaucoup de travail pour arriver à ce résultat. L’exemplaire numéro de châssis 805 551, qu’il a racheté en 1995, présente un pedigree remarquable, puisqu’il a été engagé au Mans en 1960 et 1961 comme voiture d’usine! La première année, elle porte le numéro 60, avec la paire Rigamonti/Cattini au volant. Elle abandonne après 4 heures sur problèmes moteur. En 1961, la petite Abarth, numéro 56, termine – menée par le duo Sala/Rigamonti – en 14e position au général, au premier rang de leur catégorie et en troisième position à l’index de performances! L’auto est revendue et connaîtra jusqu’en 1967 plusieurs propriétaires, du nord de l’Italie à la Sicile, en passant par l’Autriche et par l’Allemagne, dès 1985. Lors de son achat par son actuel propriétaire, la carrosserie en aluminium, dessinée par Zagato mais modelée par Corna à Turin, était en lambeaux et a nécessité une réfection à neuf; seul le pavillon a pu être conservé. Le jeu en valait la chandelle, on peut à nouveau voir cette petite auto équipée d’un 4-cylindres de 982 cm3 et de 600 kg filer comme le volant, comme piquée par un scorpion!

9. Italiauto 01.05.2016 046
Cette Abarth peut se targuer d’avoir participé aux éditions 1960 et 1961 du Mans.

Belles parmi les belles
Parmi les stars de ce jour, citons encore un coupé exclusif signé Vignale, la belle Samantha (1970), sur base mécanique Fiat 125, qui sera produite à une petite centaine d’exemplaires entre 1967 et 1971. Elle gagnera sa classe haut la main, du fait de son état d’origine remarquable avec 65 000 km au compteur.
Pour terminer, le prix «Best of Italiauto 2016», qui récompense la plus belle d’entre toutes, a été attribué à une Lancia Augusta de 1935. L’heureux collectionneur, qui la possède depuis 1962, est reparti avec une superbe montre suisse à son poignet et des souvenirs plein la tête!

Autres infos: www.italiauto.ch

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here