LA FUTURE ALPINE S´INSPIRE DE L´ICONIQUE A110

Michael van der Sande, directeur général d’Alpine, dévoile au compte-gouttes les spécificités du coupé français.

Conferene de Presse Alpine - MichaÎl van der Sande

Elle sera présentée fin 2016, vraisemblablement au Mondial de Paris, avant d’être commercialisée en 2017, d’abord en Europe, puis dans le reste du monde: l’Alpine est attendue avec impatience par les amoureux d’une marque au riche palmarès sportif. Même si elle n’était pas présente au Salon de Genève, la firme dieppoise créée par Jean Rédélé n’a pas manqué de susciter la curiosité et d’alimenter la machine aux spéculations.

Michael van der Sande, directeur général d’Alpine, maintient le mystère sur la fiche technique du coupé français.. «L’Alpine embarquera un quatre-cylindres turbo et ne possédera pas quatre roues directrices», se contente de souligner le Néerlandais. Selon certaines indiscrétions, il s’agirait d’un bloc 1,8 l de 250 ch associé à une boîte à double embrayage. Les performances sont prometteuses avec un 0 à 100 km/h pulvérisé en moins de 4,5 secondes. «En matière de design et d’intérieur, le concept Vision présenté mi-février à Monaco se rapproche à 80% de la voiture de série», ajoute Michael van der Sande.

La source d’inspiration a été l’iconique A110, sur le plan esthétique notamment, «mais tous les points forts de l’héritage de la gamme historique d’Alpine ont servi de références, à savoir l’agilité, un poids contenu, le moteur arrière central, le plaisir du pilotage», confie le directeur général.

 

Kommentieren Sie den Artikel

Please enter your comment!
Please enter your name here